jeudi 10 juillet 2014

LE PRISME N° 4 - SEPTEMBRE 1905

 N° 4 (Septembre 1905)
[Date de publication : Septembre 1905 - Couverture : Imprimée en noir sur papier vert (Numéro, Date, Titre, Sommaire, vignette [papillon], Prix) - 2e de couverture : Collaborateurs (Mmes la Csse M. de Noailles ; Blanche Rousseau ; MM. Marcel Batilliat ; Jules Bernex ; G. Binet-Valmer ; Marcel Boulenger ; René Boylesve ; Eugène Carrière ; Jean Dominique ; Albert Erlande ; L.-J. Hilly ; Edmond Jaloux ; Francis Jammes ; G. Jean Aubry ; Guy Lavaud ; Camille Mauclair ; Francis de Miomandre ; Robert Mouren ; Edmond Pilon ; Henri de Régnier ; Lucien Rolmer ; André Suarès ; / Le Prisme publie en outre régulièrement des traductions des poèmes anglais de Ernest Dowson, W.-B. Yeats, Arthur Symons, etc.") - 3e de couverture : Mention ("Toutes les communications doivent être adressées à M. le Secrétaire du Prisme, 11, rue du Chilou, Havre"), Abonnement, Sommaires des n° de Juin, de Juillet et d'Août - 4e de couverture : Imprimeur Page [73] : En-Tête (Numéro, Titre, Mois) - Pagination : 24 pages]
Sommaire
Comtesse Mathieu de Noailles : Le chaud jardin, poème (p. [73]-74)
Camille Mauclair : Jules Laforgue et son œuvre (Suite), essai (p. 75-82)
Edmond Jaloux : Un chant de vieillard, poème (p. 83-84)
G. Jean Aubry : Trois petites filles amoureuses : Les livres avaient chû de mes genoux dans l'herbe... [en épigraphe, citation du Jardin de Bérénice de Maurice Barrès : "Trois petites filles me précédaient qui chantaient d'une voix douce et qui pourtant va loin sur la plaine, d'une voix qui va jusqu'à mon cœur."] (p. 85-87) ; Ses compagnes la considéraient sans indifférence... [en épigraphe, citation de La Maison de la petite Livia de Pierre de Querlon : "Je revoyais les images imprécises de mes trois amies et leur vue m'attendrissait... avec un même sourire elles se tenaient par la main."] (p. 88-90) ; La dernière était vêtue comme une religieuse... [en épigraphe, citation du Visage émerveillé de la Comtesse de Noailles : "Et j'imagine que le Seigneur me dit : 'Petite fille, je vous aime comme vous êtes'."] (p. 90-92), récits [à René Boylesve - daté "Janvier 1905"] (p. 85-92)
Ernest Dowson Les Trois Sorcières (p. 93) ; L'Enfant mort (p. 94) ; Villanelle du Poète en chemin (p. 95), poèmes [extraits de Décorations - traductions] (p. 93-95)
Jules Bernex : Vivre, poème (p. 96)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire