lundi 19 décembre 2011

RÉALITÉS SECRÈTES N°I - 4e trimestre 1955

[Titre : RÉALITÉS SECRÈTES - Sous-titre : Cahiers de Littérature puis Revue trimestrielle (à partir du n°V) puis Cahiers trimestriels et Cahiers de Littérature (n°XXXXIII) - Dates de publication : 4e trimestre 1955 (n°I) 1er trimestre 1971 (n°XXXXI-XXXXII) et un dernier numéro au 2e trimestre 1993 (n°XXXXIII) - Périodicité : trimestriels (interruption entre juin 1957 et octobre 1959) - Lieu de publication : Limoges - Dépôt à Paris : Le Pont Traversé, 16 r. St Séverin - Format : 143 x 225mm - Couverture : Imprimée en noir sur papier de couleur - Pagination : variable - Prix et abonnements : Le numéro : 450 francs (jusqu'au IV compris), puis 250 francs, puis 3 N[ouveaux] F[rancs] 50, puis 3 francs, 3 fr. 50, 8 fr. et 66 francs (pour le dernier numéro) ; Abonnement : 2 numéros (800 francs ou 1600 francs pour les exemplaires de luxe), puis à partir du n°V : 4 numéros (900 francs puis 9 N. F. ou 1800 francs puis 18 N. F. pour les exemplaires de luxe), puis 4 numéros (10 francs ou 18 francs pour les exemplaires de luxe), puis à partir du n°XXVII, 4 numéros (12 francs ou 20 francs pour les exemplaires de luxe), puis 4 numéros (15 francs ou 25 francs pour les exemplaires de luxe) - Directeurs : Marcel Béalu et René Rougerie - Collaborateurs : Daniel Abel, Ilse Aichinger, Pierre Albert-Birot, Max Alhau, Alphonse Allais, Marc Alyn, Achim d'Arnim, Jacques Arnold, Antonin Artaud, Bernard Atmani, Gabriel Audisio, Jacques-Émile Bajan, Marie-Claire Bancquart, Wolfgang Bauer, André Bay, Konrad Bayer, Marcel Béalu, Beddoes, Frédérique Bellet-Morel, Gottfried Benn, Pierre Bettencourt, Maurice Blanchard, Max Blecher, Ludwig Boerne, Petrus Borel, Michel Borghini, Alain Borne, Joë Bousquet, Claude Brabant, André Breton, Pierre-Jean Brouillaud, René-Guy Cadou, Yvonne Caroutch, Jean Cassou, Pierre Chaleix, Adelbert de Chamisso, René Char, Malcolm de Chazal, Marguerite Clairbout, Jean Cocteau, Régis Cousin, Michel Degenne, Lise Deharme, Yanette Deletang-Tardif, Marcelle Delpastre, Robert Desnos, Bernard Dimey, Henri-Jacques Dupuy, Russel Edson, Serge Essenine, Michel Fardoulis-Lagrange, Vera Feyder, Élie-Charles Flamand, Jean Follain, Charles Fourrier, Gunter Bruno Fuchs, Pierre Gabriel, Francis Garnung, André Gide, Goethe, Georges-Arthur Goldschmidt, Julien Gracq, Dominique Grandmont, Martin Grégor-Dellin, Louis Guillaume, Georg-Philipp Harsdorffer, Geno Hartlaub, Marc Haven, Nathaniel Hawthorne, Franz Hellens, Karl August Horst, Oleg Ibrahimoff, Radovan Ivsic, Max Jacob, Roger Judrin, Hubert Juin, Jean-Jacques Kim, Théodore Koenig, Friedo Lampe, Jean L'Anselme, Christine de La Tour, Edward Lear, Léna Leclercq, Hermann Lenz, André Libèrati, Georg Christoph Lichtenberg, Gherasim Luca, Gérard Macé, André Pieyre de Mandiargues, Joyce Mansour, Robert Margerit, Bernard Mazo, Christoph Meckel, Rouben Melik, Alain Mercier, Gustav Meyrinck, Charles Nodier, Novalis, Adolphe Nuchi, René de Obaldia, Carlos Edmundo de Ory, J.-M.-A. Paroutaud, Jean Paulhan, Adrien Péladan, Gilbert Pelissier, G. P. Philomneste, Raphaël Pividal, Guy Poilvert, Francis Ponge, Raymond Queneau, Roger Rabiniaux, Henri Racimora, Maurice Renard, Jean-Claude de Repper, Renée Rivet-Borac, Jean Rousselot, Saint-Pol-Roux, Gustave Schwab, Louis Scutenaire, Gyorgy Sebestyen, Jean Seura, Pierre Silvain, Charles de Sivry, Michel de Smet, Gilbert Socard, Marcel Spada, Andrey Stavenhagen, Jacques Sternberg, Anne Teyssiéras, Ludwig Tieck, Tourgueniev, Mireille Trepel, Gérard Vallerey, Villiers de L'Isle-Adam, Paul Vincensini - Éditeur : René Rougerie - Adresse : 11, rue des Sapeurs, 87000 Limoges Imprimé sur la presse des Éditions Rougerie]
RÉALITÉS SECRÈTES
N°I (4e trimestre 1955)
[Date de publication : 4e trimestre 1955 (achevé d'imprimer : 20 Octobre 1955) - Couverture : Imprimée en noir sur papier marron (Titre, Sous-Titre, Numéro, Sommaire, Éditeur, Dépôt à Paris) - 2e, 3e et 4e de couverture : muettes - Pages [1-2] : muettes - Page [3] : Page de titre - Page [4] : Achevé d'imprimer ("Cet ouvrage a été achevé d'imprimer le 20 Octobre 1955, sur les presses de l'imprimerie Rougerie, à Limoges. Il a été tiré à 1100 exemplaires. A savoir : 100 exemplaires sur papier Alfa-Mousse Navarre, numérotés de 1 à 100 et 1000 exemplaires, sur papier bouffant, numérotés de 101 à 1000. Le tout constituant l'édition originale") - Pages [5] : Faux-Titre (Titre, Sous-Titre, Numéro, Sommaire, Éditeur, Dépôt à Paris) - Page [6] : muette - Page [141] : Sommaire - Pages [142-144] : muettes - Note sur la mise en page : Chaque texte est précédé d'une page de titre dont le verso est muet - Pagination : 144 pages]
Sommaire
*** : Note (p. 7-8)
Marcel Béalu : Elles et Elle, poèmes en prose (p. [9]-34)

Maurice Blanchard : L'homme et ses miroirs, poèmes en prose (p. [35]-54)

Michel Fardoulis-Lagrange : Les enfants d'Edom [en épigraphe, citation des Psaumes : "Éternel, souviens-toi des enfants d'Edom..."] (p. [55]-69)

Julien Gracq : La Terre habitable, poèmes en prose [contient : "Paris à l'aube", "L'explorateur", "Moïse", "Roof-garden", "Intimité", "Les hautes terres du Sertalejo" [à Jules Monnerot]] (p. [71]-82)

André Pieyre de Mandiargues : Rodogune (p. [83]-102)
J. M. A. Paroutaud : Le onzième César [Pour Françoise] (p. [103]-112)

Jean Paulhan : Le pont traversé [A Roger Allard - La troisième nuit est dédiée "à Louis de Gonzague-Frick"] (p. [113]-132)

Jacques Sternberg : Divers Faits (p. [133]-139)
Document
"Note"
Certains soucis élémentaires nous ont paru communs aux écrivains rassemblés ici, mais ils ne sauraient être leur seul lien. Les textes inédits ou devenus introuvables que nous nous proposons de publier (périodiquement si un nombre suffisant de lecteurs nous y encourage) sous le titre REALITES SECRETES, ne viseront nullement à donner un aperçu de la littérature nouvelle. L'image se dégageant de notre choix tendrait plutôt à prouver, si nous désirions prouver quelque chose, fidélité à une certaine littérature.

Notre intention, d'ailleurs, est moins de présenter des auteurs que de souligner une tendance que d'aucuns pourront appeler du conte fantastique. Mais bien que ne méprisant pas ce genre, il nous semble bon de citer ici la phrase de Mallarmé :

"Tout écrit, extérieurement à son trésor, doit, par égard envers ceux dont il emprunte, après tout, pour un objet autre, le langage, présenter, avec les mots, un sens même indifférent : on gagne de détourner l'oisif, charmé que rien ne l'y concerne, à première vue."

C'est dire que nous laissons à l'oisif le fantastique qui ne serait que fantastique de séries noires ou blêmes et à nos neveux les contes qui ne seraient que contes, jolis contes, pensant, quant à nous, que chacune des "petites histoires" qui suivent contient un peu plus que cela, ce trésor justement, cet objet autre dont parle le poète d'"Hérodiade".

Davantage que "contes" ou "poèmes en prose" nous conviendrait : récits symboliques, bien que ces étiquettes nous semblent également fausses et n'aient, à nos yeux, guère d'importance. "Les meilleurs récits de cette espèce, écrivait excellemment M. J. Lefèvre dans son "Jean Paulhan", sont ceux qui nous permettent d'en tirer inlassablement les significations les plus riches et les plus variées, sans que nous puissions pour autant nous arrêter jamais à telle signification précise, pour cette raison qu'elle ne suffit pas, mais nous renvoie au récit, lequel nous fait à son tour repartir vers de nouvelles hypothèses."
Référence à consulter

Aucun commentaire:

Publier un commentaire