vendredi 10 décembre 2010

DOCUMENTS SUR LE NATURISME N°11 (SEPTEMBRE 1896)

DOCUMENTS SUR LE NATURISME
N°11 (septembre 1896)
[Date de publication : septembre 1896 - Couverture : Numéro, Prix, Date, Titre, SommaireDépositaires - 2e de couverture : La Renaissance Idéaliste - Le Rêve et l'Idée / Documents sur le Naturisme / Directeur : Maurice Le Blond / "La Renaissance Idéaliste fusionne désormais avec Le Rêve et l'Idée. Les Documents sur le Naturisme paraissent tous les mois en livraisons de 32 pages." / La Revue ne publie que de l'inédit. / Tout ouvrage dont deux exemplaires parviendront à la Rédaction sera critiqué. ; Adresse ; Abonnement - 3e de couverture : Pour paraître : L'Hiver en Méditation, par Saint-Georges de Bouhélier ; Essai sur le Naturisme, par Maurice Le Blond ; Sur la Route (poésies), par Albert Fleury ; Sylvie, par Eugène Montfort ; Publicité pour Le Courrier de la Presse et Le Magazine International / organe de la Société Internationale Artistique / paraissant tous les deux mois / Rédaction : MM. Léon Bazalgette & Otto Ackermann / 91, avenue Niel, Paris - 4e de couverture : Paraîtra prochainement : Critique du Temps, revue mensuellement publiée par Saint-Georges de Bouhélier - Pagination : 20 pages]
Sommaire
Maurice Le Blond : Adolphe Retté [En épigraphe : "Il faut vivre publiquement" - A Léon Bazalgette] (p. [229]-235)

Albert Fleury : Jardins, poème [à Andriès de Rosa] (p. 236-237)

Eugène Montfort : Sylvie ou les Émois Passionnés, quatre fragments [numérotés de I à IV] (p. 238-240)

Michel Abadie : La Grotte de la Mélancolie, poème [citation de Sully Prudhomme en épigraphe : "La Grotte où le poète écoute ce qu'il sent."] (p. 241-244)

Maurice Le Blond et Eugène Montfort : Bibliographie [Contre ce temps, par Louis Lumet (Bibliothèque de l'Association) - signé M[aurice]. L[e Blond]., p. 245 ; Elisçuah, par Albert Lantoine (Bibliothèque artistique et littéraire) - signée Eug[ène]. Montfort, p. 245-246 ; "Dans une chronique générale qui sera publiée en notre prochain fascicule, nous étudierons les nombreux volumes qui nous sont parvenus"] (p. 245-246)

*** : Le Monument Verlaine (p. 247)

*** : Les Revues ["Depuis que M. Ducoté le dirige, l'Ermitage acquiert vraiment une allure charmante..." ; Au Mercure de France, M. Rémy de Gourmont n'a pas cessé ses journalistiques épilogues..." ; "On annonce la disparition du Livre d'Art..." ; "L'Art Jeune fusionne avec Le Coq Rouge. A la Province nouvelle... Au Journal des Artistes... ; à la Revue Rouge..."] (p. 248)
Documents
Le Monument Verlaine
La publication intempestive et prématurée des "Invectives" a déterminé une violente polémique. M. Henri Fouquier offensé par le qualificatif de "pion sans orthographe" s'est élevé dans le Figaro, d'une façon fort malséante d'ailleurs contre l'idée du Monument. Personne n'a pris garde aux insultes de Fouquier. Seul M. Mazel - petit raté sans importance - prétendit publiquement que les traits géniaux de l'auteur de Sagesse "étaient trop laids et grossiers" pour être éternisés par le marbre.

En réponse à M. Fouquier, M. Edward (sic) Lepelletier a répondu par deux articles de ton superbe où il défend magnifiquement la mémoire du grand Poète. Dans l'Écho de Paris, il faut mentionner aussi d'une façon toute spéciale, l'admirable chronique que M. Laurent Tailhade écrivit à la même occasion :
"Il ne faudra pas moins, dit-il, que la présence divine de Verlaine pour assainir le coin de ce beau jardin où règne le bronze scandaleux de Mürger. Comme l'avait prédit Veuillot, on a mis pour six mille francs de marbre sur cette pauvre petite chose que fut l'auteur de la Vie de Bohème, auteur dont le génie propre était de créer le fragile et le faux dans la médiocrité."
Nous applaudissons à ses justes propos sur Mürger qui "a glorifié la paresse, la blague, le farniente des brasseries, les petites débauches, les souillures à bon marché du carabin, du faux artiste, du graveleur en maraude".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire