dimanche 24 mai 2020

EURYDICE N° 12 - NOËL 1934

 
EURYDICE
N° 12 (Noël 1934)
[Date de publication : Noël 1934 - Couverture : Couverture illustrée par Pierre Pascal, Titre, Sous-titre, Sommaire, Éditeur, Adresse, Date - 2e de couverture : Encart publicitaire (Xavier de Magallon / L'OMBRE / Illustration et ornements de Pierre Pascal... / Pierre Pascal / ODE TRIOMPHALE EN L'HONNEUR DE LA TROISIÈME ROME & DU DUCE, PROTECTEUR DES MOISSONS, DES CITES & DES ARTS LATINS / Préambule de Xavier de Magallon...) - 3e de couverture : Encart publicitaire (André Blanchard / INVECTIVES / précédées d'iambes latins de Joseph Rouault, d'un poème provençal d'Ariel et d'une ode de Pierre Pascal // Noël de La Houssaye / LE VERGER D'ARSINOË // A paraître en décembre / Philippe Chabaneix / COMME LE FEU // Robert Honnert / LUCIFER) - 4e de couverture : Vignette (Jupiter), Numéro, Prix En-tête Page [1] : Liste des collaborateurs - Bas de Page [28] : Devise latine ("Ingens omega ardua lex") entrecoupée d'une fleur de lys, Gérant, Imprimeur - Pagination : 28 pages]
Sommaire
Charles Maurras : Prélibation, poème (p. [1-2])
Raymond Schwab : Nemrod sur la Mer des Morts, poème dramatique [précédé des lignes suivantes : "Au seuil des Outre-Mondes où il cherche l'Arbre-de-Vie pour ressusciter son ami Tséoraïm et se guérir de la lèpre, Nemrod a d'abord rencontré son aïeul Noé qui lui a mis sur les lèvres une graine cueillie à l'Arbre et prêté l'Arche pour franchir la Mer des Morts. Or, cette Mer est peuplée de tous ceux qu'en les repoussant de l'Arche Noé a voués à la mort." - Nemrod, livre III, chant 2, scène 1, fragment] (p. [3-8])
Pierre Pascal : Ode au chapiteau corinthien du jardin de Charles Maurras précédée d'une prière à dire en montant le chemin de paradis, poème [en note : "Pour répondre aux vœux de maint amateur de poëme qui avait lu cette Ode, coupée de nombreuses strophes et de la Prière Liminaire, dans la Revue du Siècle (octobre 1933), nous croyons heureux de la publier en ce douzième numéro d'EURYDICE, en façon d'hommage à l'Auteur de "Prélibation"." - en épigraphes, deux citations de Tycho-Brahé : "Is placidus, coelum penetravit acumine mentis. / Menti, cum mens sit, Jupiter ipse favet." et Pierre de Nolhac : "Si je n'ai pas servi de parole et d'exemple, / J'ai voulu cependant porter ma pierre au temple / Qui verra dans ta paix les hommes s'assembler."] (p. [9-18])
Pierre Gandon [Sans titre], bois gravé [en tête de l'article suivant] (p. [19])
Hugues Vaganay La Chanson : Au Bois de Dueil et ses Imitations religieuses, étude (p. [19-26])
Hugues Vaganay : Les vœux de l'humaniste : Le Printemps chez quelques Poètes français du seizième Siècle, étude (p. [27-28])

Aucun commentaire:

Publier un commentaire