dimanche 24 mai 2015

LE JOURNAL DES POÈTES N° 8 - 23 MAI 1931

LE JOURNAL DES POÈTES
1re année - N° 8 (23 Mai 1931)
[Date de publication : 23 mai 1931 - Page [1] en-tête : Année, Numéro, Prix, Date, Titre, Sous-Titre, Comité de Lecture - Page [1] bas de page : Administration (Adresse) - Page [2] bas de colonnes 1-2 : Encart "Faites un abonné au Journal des Poètes" - Page [3] milieu de colonne 3 : Publicités pour "Les Écrivains réunis" et "Le Kursaal d'Ostende" - Page [3] milieu de colonne 4 : Encarts publicitaires ("Lisez ANTHOLOGIE" ; "Librairie Le Livre belge" ; "Lisez TRIBORD") - Page [4] bas de colonnes 2-3 : Bulletin d'abonnement ; éditeur Pagination : 4 pages]
Sommaire
[ANTHOLOGIE]
Jules Supervielle : Cœur [A Jorge Guillen] ; Vivre, poèmes [précédés des lignes de présentation suivante : "Jules Supervielle prépare une version nouvelle de certains poèmes de "Gravitations". Il a bien voulu réserver au Journal des Poètes la primeur de ces deux pièces."] (p. [1 ; col. 1]) 
Dierman Moering : Retour, poème [Extrait de "Bis ins tausendste Gleid" (Jusqu'à la millième génération) paru dans "die Anthologie" (Alfred Richard Meyer, Berlin) - Traduit de l'allemand par Fagne-Gümbel] (p. [1 ; col. 1])
Georges Friedmann : Ville qui n'a pas de fin (fragment), poème en vers libres (p. [1 ; col. 2])
Edmond Vandercammen : Fragment, poème en vers libres [Extrait de "Le sommeil du laboureur"] (p. [1 ; col. 2])
Georges Ribemont-Dessaignes Le meurtre du temps ou les sept péchés capitaux, poème en vers libres (p. [1 ; col. 4 - 2 ; col. 1])
Albert Soulillou : Soir, poème en vers libres (p. [2 ; col. 1])
Gerda Von Below : Prière pour dormir, poème en vers libres [Extrait de "Der Leibge Tierkreis" (Le saint Zodiaque) paru dans "die Anthologie" (Alfred Richard Meyer, Berlin) - Traduit de l'allemand par Fagne-Gümbel] (p. [2 ; col. 2])
Géo Norge : Connaissance, poème [A Madame Madeleine Renaud-Thévenet] (p. [2 ; col. 2])
Georges Linze ; Un Poème, poème en vers libres (p. [2 ; col. 3])
M[arie] de Vivier : Un Poème, poème en vers libres (p. [2 ; col. 3])
Henry-Fagne : Le Calendrier Julien : Jeudi, 7 ; Lundi, 11 ; Mardi, 12 ; Mercredi, 13, poèmes en vers libres (p. [2 ; col. 3])
[LA CRITIQUE]
Pierre Bourgeois : En marge de notre numéro spécial : L'Enfance et le Mystère, étude (p. [3 ; col. 1])
*** : Échos d'hier et d'aujourd'hui [La poésie chez les mariniers. - Le bulletin de l' "Union Fluviale de l'Est" (France) donne l'hospitalité à des fantaisies rédigées par ses lecteurs... ; On ne lit guère aujourd'hui les Invectives que Paul Verlaine publia à la fin de sa vie (1896). Et cependant qu'il est révélateur, ce volume !... ; De M. Sully-Prudhomme dans ses Réflexions sur l'art des vers : "Quand le nombre de syllabes requis a été exactement compté par les doigts, l'oreille y trouve aussi son compte ; elle rattrape par la durée des unes ce qu'elle perd par la durée des autres." / Et voilà ! Monsieur le poète philosophe avait recours au système D de l'ouïe pour justifier l'infaillibilité de toute poésie traditionnelle. ; Ce samedi 23 mai, à 21 heures 15, au studio parisien de la Tour Eiffel, la compagnie d'Art et Action, dont Mme Lara et M. Autant sont les infatigables animateurs, diffusera des poèmes dramatiques à plusieurs voix. ; M. Carlo Bronne a obtenu au premier tour le prix Verhaeren par 14 voix sur 22 votants... ; Voici comment Charles Maurras appréciait Émile Verhaeren dans La Revue Encyclopédique du 28 mars 1896... ; D'Anatole France : "La prosodie de Boileau et des classiques est morte ; pourquoi la prosodie de Victor Hugo et des romantiques serait-elle éternelle ?"... ; Dans la Revue des Deux-Mondes de mai 1887, Ferdinand Brunetière parlait de Baudelaire... ; Le dimanche 31 mai, en Charente, apposition d'une plaque de marbre et plantation d'un orme en souvenir d'Alfred de Vigny. ; Quand on aime les vers, c'est pour toute la vie. (Le génie inconnu). ; Poésie américaine. - Voici un hymne composé par une servante américaine de 19 ans (anonyme)... ; Victor Hugo est mort à une heure trente-cinq minutes. / Il fut le plus grand poète de notre siècle. / Il était fou depuis plus de trente ans. / Que sa folie lui serve d'excuse devant Dieu. / Plaignons ceux qui vont lui décerner l'apothéose et Prions pour lui. (Le journal La Croix, 1885). ; En 1902, Catulle Mendès fit un rapport à M. Georges Leygues, ministre de l'Instruction Publique, sur le Mouvement Poétique Français. Ce bilan témoigne à la fois d'une belle passion et d'un effort d'impartialité. Il y a, évidemment, une série imposante d'étrangetés... ; M. Édouard Maynial, rue de Sèvres, 4, Paris (6e), trésorier des amis d'Auguste Dorchain, reçoit les souscriptions destinées à l'érection d'un monument consacré au souvenir de ce poète dans Cambrai, sa ville natale. ] (p. [3 ; col. 2-3])
Maurice Carême : Poésie de la Diction : Mme Renaud-Thévenet, étude (p. [3 ; col. 4])
Jean-Joseph Rabearivelo : Position de la poésie Hova, étude (p. [3 ; col. 1-4])
[NOTRE ENQUÊTE SUR] LA TECHNIQUE
Charles Vildrac : [Lettre], réponse [datée "5 mai 1931" - précédée de quelques lignes de présentation signées P[aul]. W[errie].] (p. [4 ; col. 1-2])
Georges Linze : [La Technique], réponse (p. [4 ; col. 2])
Robert Vivier : Jules Supervielle, étude (p. [4 ; col. 1-2])
L. G., Georges Hugnet : Les Livres [Caterpillar, par Lucien Jublou (Edit. Anthologie, Liège) - signé L. G. (Georges Linze ?) ; Le Genre épique, par Eric de Haulleville (Editions de la Montagne, Paris, 1930) - signé Georges Hugnet.], comptes rendus (p. [4 ; col. 3])
*** : Les Revues [Les Humbles, à Paris, publient un émouvant hommage d'Henri Guilbeaux à Valéry Larbaud... ; Cultura, à Rio de Janeiro, malgré son titre prometteur ne fait aucune place à la poésie - à peine aux arts... De quelle culture s'agit-il ? ; Révolte, à Paris, publie des inédits de Walter Hasenclever. Ce poète puise son inspiration dans l'exaltation des luttes sociales... ; Aurora, à La Havane, publie de poétiques réflexions sur La Liberté, de Julio G. de Alari... ; Pegaso, à Firenze, Italie. Une bonne étude de C. Pellizzi du dernier livre de Mario Praz : La carne, la morte e il diavolo nella littératuro romantica. ; La Antorcha, à Paris, publie régulièrement des pages d'anthologie poétique, de langue espagnole. Au numéro de mai, un choix d’œuvres de Carlos Pellicer, Francisco Luis Bernardez, Federico Bolanos et Jorge Luis Borges. ; La Pluma, à Montevideo, consacre une importante partie de son 18e numéro au poète Almafuerte (1854-1917)... ; Le Mercure de France, à Paris, publie des vers inédits d'Henri de Régnier... ; Le Lion de Flandre, à Bailleul, France, continue à défendre la valeur poétique du folklore flamand... ; Feuillets inutiles, Edit. Marcel Seheur, à Paris. - Une revue poétique de belle tenue littéraire et, ce qui ne gâte rien, de présentation originale... ; Départs (Ars Carminis) à La Rochelle. - Encore une belle et bonne revue poétique. "Départ" veut grouper les jeunes de France et de Partout qui se font une haute conception de la poésie. Ses premiers numéros contiennent d'excellents vers de Pierre Reverdy et de Marcel Fontaine...], chronique (p. [4 ; col. 4])

Aucun commentaire:

Publier un commentaire