vendredi 30 août 2013

VERS ET PROSE (TOME XVII) - AVRIL-MAI-JUIN 1909

Tome XVII (Avril-Mai-Juin 1909)
[Date de publication : Avril-Mai-Juin 1909 - Couverture : Imprimée en noir sur papier vert (Titre, Épigraphe, Contributeurs du tome, Tome, Année, Date) - 2e de couverture : Sommaire ; Titre, Sous-Titre, Année, Adresse, Directeur, Secrétaires, Secrétaire de l'administration (Robert Fort), Abonnement et modalités d'abonnement, Abonnement pour 2 ans, Abonnement pour 3 ans, Mention ("Le numéro I de "Vers et Prose" (édition ordinaire sur simili-hollande) se vend à part au prix de douze francs.") - 3e de couverture : muette - 4e de couverture : Imprimeur - Page [1] : Page de Titre - Page [2] : muette - Page [3] : Faux-titre (reprend les mentions de la couverture) - Page [4] : muette - Bas de Page [124] : Directeur-Gérant Cahier de 12 pages vertes, numérotées, pour les sept premières, en fin de numéro, et petit cahier de 16 pages marron broché entre les pages [2] et [3] du cahier vert, reproduisant la liste des abonnés : Page [1] (Titre : Liste des Abonnés à "Vers et Prose")  ; Page [2] (Abonnements) ; Petit cahier marron (Pages [1]-10 : Première Liste / Abonnés à Vers et Prose / au 31 juillet 1906 ; Pages [11]-14 : Deuxième Liste / Abonnés à Vers et Prose / Août 1906-Novembre 1908 ; Bas de Page 14 : Titre, Sous-Titre, Année, Adresse, Directeur, Secrétaires, Secrétaire de l'administration, Liste des Fondateurs de "Vers et Prose" ; Page [15] : Troisième Liste / Abonnés à Vers et Prose / Novembre 1908-Juin 1909 ; Page [16] : muette) ; Pages [3]-7 (Notes) ; Page [a] (Encart publicitaire pour Bibliothèques démontables "Etnalag" ; Encart pour les Éditions du Mercure de France [œuvres de Henri de Régnier]) ; Page [b] (Encart pour Bibliothèques / Essai sur le développement des bibliothèques publiques et de la librairie dans les deux mondes, d'Eugène Morel, aux éditions du Mercure de France) ; Page [c] (Encart publicitaire pour Bernard Grasset, éditeur [dernières publications]) ; Page [d] (Comptoir National d'Escompte de Paris ; Chevrel, Libraire) ; Page [e] (Compte rendu de l'Assemblée Générale des Actionnaires du Comptoir National d'Escompte, du 1er avril) - Pagination : 124 pages + 12 pages du cahier vert + 16 pages du petit cahier marron]
Sommaire
Jean Moréas : Verlaine, essai (p. [5]-9)
Francis Jammes : Lettre à V. D..., prêtre au sujet d'Emmanuel Delbousquet, poème [daté "Juin 1909"] (p. [10]-11)
Émile Verhaeren : Conseil, poème (p. [12])
Hugues Rebell : Je demande des hommes, poème en prose (p. [13])
Robert de Montesquiou : Poèmes : I. La Chambre Natale (p. [14]) ; II. La Rose (p. [14]-15) ; III. La Rosée (p. 15) ; IV. L'Apaisement (p. 16) ; V. L'Amulette (p. 16-17) ; VI. Les Deux Flacons (p. 17) ; VII. Vers pour la Beauté (p. 18) ; VIII. Le Reproche (p. 18-19), poèmes (p. [14]-19)
Paul Fort : Ile-de-France : Vélizy [A Henri de Régnier] : L'Abreuvoir ; II. La Nuit bleue ; III. Dialogue nocturne (p. [20]) ; IV. L'Heure mystique ; V. L'Aurore (p. 21) ; Nemours [A André Rouveyre] : I. Sceau d'argent, Lys royal (p. 21-22) ; II. Ou Rose musicale... ; III. Horizons ; IV. Le Marché (p. 22) ; V. Le Musée ; VI. Le petit Rendez-vous (p. 23) ; VII. L'Exil (p. 23-24) ; VIII. Paresse matinale (p. 24) ; IX. L'Automne (p. 24-25) ; X. La Neige ; XI. Il reviendra ; XII. Hymne à Nemours (p. 25) ; Recloses [A Guillaume Apollinaire] (p. 26-28), poèmes en prose (p. [20]-28)
Sébastien-Charles Leconte : Loisirs de Spectre, poème (p. [29]-30)
Maurice de Faramond : Ode au sujet de la plus belle femme / Hélène, poème (p. [31]-33)
Robert-Louis Stevenson : A la Pagaie : Au fil de l'Oise / En Route pour Moy (p. [34]-37) ; La Fère de maudite mémoire (p. 37-41), récit de voyage [en note : "Voir les Tomes VI, VIII et XIII de Vers et Prose." - Traduit de l'anglais par Lucien Lemaire] (p. [34]-41)
Marguerite Gillot : Le Passé, poème [en épigraphe, citation de Henri de Régnier : "Jusqu'à l'heure où viendra quelqu'un qui soit mon frère." - en note : "Poème primé au 'Concours de l'Odéon'."] (p. [42]-43)
Jules Romains : A la Foule qui est ici, poème [en note : "Poème primé au 'Concours de l'Odéon'."] (p. [44]-46)
Émile Cottinet : Dimanches, poème [A Marcel Rieu]  (p. [47]-49)
Louis Lormel : Une âme d'enfant : Le Mont-Hulin [A Edmond Pilon] (p. [50]) ; L’Église [A Lucien Dutilleul] (p. [50]-51) ; L’Étang [A Albert de Bersaucourt] (p. 51-52) ; La Grange (p. 52) ; La Cabane [A Henri Clouard] (p. 52-53) ; Maison des Champs [A André Dutilleul] (p. 53-55) ; Déjeuner funèbre [A mon frère] (p. 55-56), poèmes en prose [en note : "Voy. Vers et Prose, t. XV et XVI."] (p. [50]-56)
Charles Vildrac : Une Auberge, poème en vers libres (p. [57]-60)
Tancrède de Visan : ŒUVRES : Sur l’œuvre d'Albert Mockel, essai (p. [61]-85)
Hugo von Hofmannsthal : Elektra, drame en deux tableaux, drame [Deuxième tableau - en note : "Voy. Vers et Prose, t. XII et XV" - A suivre ("La fin du drame sera publiée dans le prochain numéro de Vers et Prose") - Adaptation de Paul Strozzi et Stéphane Epstein] (p. [86]-95)
Julien Ochsé : Conférence sur l’œuvre d'Henri de Régnier, conférence [en note : "Au Théâtre des Arts, le 12 mai 1909 ; avec le concours de Mme Jules Martin et de Mlles Blanche Albane et Miriam Deroxe."] (p. [96]-122)
Joseph Billiet : Orgueil, poème (p. [123]-124)
Louis Mandin, T[ancrède]. de Visan, G[eorges]. Chennevière : Notes [Recueils de poèmes. - Parmi les recueils publiés récemment, il convient de citer Les Exils, poèmes puissants du jeune poète Lemercier d'Erm ; Trois Années, vers intimes et harmonieux de Francis Eon ; Les Lévriers, plaquette où Léo Loups, préfacé par J.-A. Nau, revêt de richesses verbales ses très originales visions ; La Pâque des Roses, de Touny-Lerys, pour lequel Francis Jammes a écrit ces lignes charmantes... - signé Louis Mandin ; Les Heures claires. - La fécondité lyrique de notre grand Verhaeren semble inépuisable. Les Heures claires éditées au Mercure de France respirent la joie calme et le doux apaisement des sens. Verhaeren s'y révèle poète naïf... ; Thrène pour le Président Lincoln. - Francis Vielé-Griffin a donné aux éditions de l'Occident un puissant poème inspiré d'un chant de Whitman en l'honneur du Président Lincoln. Il ne s'agit pas d'une traduction, mais d'une transposition, ce qui, lorsqu'il s'agit de faire goûter les beautés d'une ode d'une langue étrangère, est encore la meilleure façon de traduire... ; L'âme des temps nouveaux. - Le beau poète mystique qu'est Édouard Schuré vient de donner chez Perrin un livre de poèmes qui est, on peut dire, le testament lyrique d'un grand initié... ; Entre l'Heure et la Faux. - Les poèmes que voici, édités chez Sansot, nous frappent par leur raccourci et la maîtrise de l'artiste qui les conçut. M. Julien Ochsé a des songes grandioses où s'enferme son âme vibrante de mélancolie... ; Crépuscules d'Amour. - Voilà l'adieu aux plus fraîches, aux plus naïves émotions d'amour que caresse, une fois encore, avant d'entrer dans la vie, un jeune homme. D'où le titre Crépuscules d'Amour que M. Georges Batault a donné à son premier livre de vers paru à l'Occident... ; Nos amis les Belges. - La jeune Flandre littéraire a toutes les qualités de sa race, énergique et laborieuse. Forte d'un bel enthousiasme elle nous communique sans cesse en des chants sa joie, sa lumière et son mysticisme. / Maurice Gauchez est un écrivain fécond. Encore tout jeune il ne prend le temps de se reposer de ses vers qu'en écrivant des livres de critique. Les Symphonies voluptueuses sont de fougueuses orchestrations sur le thème de la Beauté contemplée à travers les créatures et les choses de la terre. Le Livre des Masques belges avec des dessins de Franz Gaillard analyse la physionomie intellectuelle et morale des principaux écrivains des Flandres. / Ces Flandres sont à la fois le pays de la couleur et la région de l'idéalisme religieux. Si Maurice Gauchez représente la première attitude, Pierre Nothomb et Georges Ramaekers incarnent la seconde. L'Arc-en-ciel de Pierre Nothomb est le pont tendu de la terre à l'azur. [...] / Georges Ramaekers est un des trois ou quatre plus grands poètes mystiques de la Belgique catholique. Son Chant des trois Règnes décrit les beautés de la liturgie, le sens symbolique de la nature, la splendeur de Dieu contemplée à travers le monde habité... ; Autres livres. - A signaler chez Sansot l'apparition de Segomar de Camille Santerre, sorte de poème épique suivi de poésies diverses d'un ton plus apaisé ; et le Miroir de l'Heure d'Albert Thomas. Ce recueil de vers posthumes nous fait regretter la perte d'un poète touchant, plein de grâce et de mesure. / Le Beffroi publie également un livre posthume de Georges Philippe : Les Jardins de Bade descriptions en prose de paysages allemands et charmants essais sans prétention. / Le Dernier chant de l'Intermezzo de Jacques Dyssord a paru chez Bernard Grasset. L'esprit ironique et douloureux de l'auteur, fidèle disciple du romantisme, se meut à travers le pathétique de l'heure et, par delà des attitudes conventionnelles, s'efforce à son expression vraie. / Le livre de M. Francis Eon édité par les soins de la revue Le Divan s'intitule simplement : Trois années. Il s'agit de courts poèmes écrits entre 1905 et 1908, séances légères, odes fluides, émois fixés dans une forme musicale et bien aérée. ; Une étude sur Louis Le Cardonnel. - Notre collaborateur et ami Albert de Bersaucourt a fait cette année une conférence sur Louis Le Cardonnel. Cette étude vient de paraître en brochure et s'impose comme un des meilleurs travaux de critique inspirés ces derniers temps par l’œuvre du grand lyrique chrétien... - signé T. de Visan ; Jules Romains. Premier Livre de Prières (Édition de Vers et Prose). - Il s'agit d'un mystère étranger à tout dogme, sans rites, mais perçu. Ce n'est plus l'inconnu nommé, mais du connu que je consacre, ému par ceci de mystérieux qu'il soit... - signé G. Chennevière ; Concours de poésie de l'Odéon (2 juin). Les Résultats. - [liste des 13 poèmes primés] ; Akademos. - Sommaires des deux premiers numéros... ; Accusé de réception. - [liste d'ouvrages reçus] ; Lire : la Phalange, Poesia, le Feu, Floréal, l'Occident, Poésie, la Rénovation Esthétique, la Revue Française, le Thyrse, Durendal, la Voile Latine, la Société Nouvelle, Wallonia, le Beffroi, l'Ame Latine, les Argonautes, la Gazette Aptésienne, le Banquet, Les Visages de la Vie, Les Paroles, les Entretiens Idéalistes, les Marges, la Critique Indépendante, le Divan, la Revue Mosane, Gazette Littéraire, la Voile de Pourpre, les Guêpes, la Renaissance Tragique, la Flamme, le Témoin. ; Isis, revue mensuelle, troisième année... ; Dans le prochain numéro de "Vers et Prose", une Étude sur Émile Bernard.] (p. [3]-7 du cahier vert)
Document
"Billet inséré dans le tome XVII"
Références
  • Cercle d’Étude de Revues Littéraires en France, Bibliographie de "Vers et Prose", texte revu et publié par les soins de Kazutami Watanabe, Tokyo, France Tosho, 1972.
  • Vers et Prose sur PRELIA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire