mardi 1 septembre 2015

LE CENTAURE N° 5-6 - JUILLET-AOÛT 1910

[Titre : LE CENTAURE - Sous-Titre : Revue Mensuelle d'Art et de Littérature - Dates de publication : Mars 1910 (n° 1) à juillet-août 1910 (n° 5-6) - Périodicité : mensuelle - Lieu de publication Paris - Format : 150 x 220 mm - Couverture : imprimée en noir sur couverture orange - Pagination :  de 40 à 48 pages ; pagination non suivie - Prix et abonnements : Abonnement (France) : Un an = 5 fr. ; 6 mois = 3 fr. ; Abonnement (Étranger) : Un an = 6 fr. ; 6 mois = 3 fr. 50 ; Prix du Numéro double = 70 centimes Directeur : Michel Abadie - Rédacteur en chef : Henri Seillans - Secrétaire général : Camille Schiltz - Collaborateurs : Michel Abadie, René Arcos, Henri Bachelin, Christian Beck, Charles Boudon, Emmanuel Bourcier, Léon Dierx, Louis Estève, Albert Fleury, Octave Foubert, Gustave Kahn, Roger Lalli, Maurice Le Blond, Alexandre Mercereau, P[ierre ?]. Nicolas, Lucien Rolmer, Andriès de Rosa, Camille Schiltz, Michel della Torre, Albert Verdot, Charles Vildrac, Ary-René d'Yvermont, Émile Zola - Gérant : Henri Saint-Éloy - Adresse : 11bis, rue Maubeuge (Paris) Imprimé sur les presses de l'Imprimerie Nouvelle l'Avenir, Association Ouvrière, 2, Rue du Pont-Cizeau, Nevers]
LE CENTAURE
N° 5-6 (Juillet-Août 1910)
[Date de publication : Juillet-août 1910 - Couverture : Numéro, Date, Titre, Sous-Titre, Sommaire, Prix, Adresse - 2e de couverture : Titre, Directeur, Rédacteur en chef, Secrétaire général, Périodicité ("LE CENTAURE paraît le 5 de chaque mois"), Mentions ("LE CENTAURE ne publie que de l'inédit" ; "Les manuscrits non insérés ne sont pas rendus" ; "Toutes les Communications concernant LE CENTAURE doivent être adressées au Secrétariat général, 11bis, Rue de Maubeuge"), Abonnements, Mention ("La Rédaction et les Amis du CENTAURE se réunissent tous les Mardis, de six heures à sept heures, au Secrétariat 11bis, Rue de Maubeuge.") - 3e de couverture : Accusé de Réception (Stanislas Vignal : Les Voix contradictoires, poèmes ; Jean-Marie Mestrallet : Dans l'Espace, poème ; Pascal Bonetti : Les Orgueils, poèmes ; Robert Randau : Le Commandant et les Foulbé, roman de la grande Brousse ; Albert Delassaux : L'Humanité s'éveille, poèmes ; Guillot de Saix : Monsieur Bébé ; Manuel Devaldès : Réflexions sur l'Individualisme ; Fernand Mazade : Le Sommeil qui guérit), Revues à lire (Vers et Prose, La Phalange, Le Beffroi, Les Marges, Les Rubriques Nouvelles, L'Ile sonnante, Le Divan, Les Documents du Progrès, Revue du Temps présent, La Flamme, L'Effort, Isis, Les Cahiers Nivernais, Les Actes des Poètes), Dépôts (Benard, Galerie de l'Odéon ; Blanchard, 4, Boulevard Saint-André ; Floury, 1, Boulevard des Capucines ; Stock, 155, rue Saint-Honoré ; Boulinier, 19, Boulevard Saint-Michel ; Librairie des Lettrés, 92, Boulevard Saint-Germain ; Grande Librairie de l'Opéra, 1, rue Auber) - 4e de couverture : Annonces (Vient de paraître : Essai sur la Dramaturgie de Saint-Georges de Bouhélier, par Michel Della Torre / Paraîtra prochainement : Au cœur de la forêt, poèmes par Michel Abadie / Des Automnes et des Soirs, poème, par Albert Fleury / Publicités pour Le Courrier de la Presse & Argus de la Presse), Imprimeur - Page [1] : En-tête (Numéro, Date, Titre, Sous-Titre) - Bas de Page 48 : Mention ("L'abondance des matières nous oblige à remettre la chronique des livres au numéro suivant qui paraîtra le 1er octobre, car nous avons décidé d'imiter nos confrères en prenant des vacances. Nous en souhaitons d'excellentes à nos abonnés et à nos amis."), Gérant, Imprimeur - Pagination : 48 pages]
Sommaire
Christian Beck : Christ à Capri, poème en prose (p. [1]-2) 
Charles Vildrac : Tristesse, poème en vers libres (p. 3-4)
Michel Abadie : Le Grand Chêne, poème [A Maurice Le Blond] (p. 5-7)
Henri Bachelin : En Hiver, poème (p. 8-9)
Lucien Rolmer A Mme Jane Catulle-Mendès qui donnait le 28 juin, place Vendôme, une réception en l'honneur de Rodin, sonnet [daté "Belley, 26 juin 1910"] (p. 10)
Charles Boudon : Halte en Montagne, poème [A Saint-Georges de Bouhélier] (p. 11-12)
P. Nicolas : Un Roi parle, poème [d'après Shakespeare] (p. 13)
Camille Schiltz : Vibrations : Frontispice (p. 14) ; Au printemps (p. 15-16) ; Versailles (p. 17) ; A une fontaine (p. 17-18), poèmes (p. 14-18)
Andriès de Rosa : Souvenirs sur le Naturisme (suite), essai [Fin] (p. 19-35)
Michel della Torre : Le "Parvis poétique", compte rendu [à propos de la conférence d'Albert Verdot à l'Université Populaire du Faubourg Saint-Antoine, le 8 mai 1910] (p. 36-38)
Albert Fleury :  Promenades d'un Solitaire, journal [du 9 juin 1910 au 25 juin 1910] (p. 39-45)
C[amille]. S[chiltz]. : Les Revues [Les Marges publient de Flaubert des notes qui n'étaient pas destinées à cet usage et qui ne nous apprennent rien... ; Dans l'Ile Sonnante, M. Michel Puy essaie de démêler ce qui, du Naturisme ou du Symbolisme, appartient à l'un ou à l'autre... ; Léon Bloy écrit dans La Flamme, à propos du monument de Frédéric Brou : "... un monument se trouve tout fait, tout prêt, tout vivant, un monument tel qu'il ne s'en est pas vu depuis les Pharaons (!) juste ce qu'il fallait au magicien de l'Ève future qui ne croyait pas à la mort... ; Lire dans le Divan : "La Conception morbide de la femme dans la Littérature moderne", de André Monéry ; dans Les Rubriques Nouvelles : "Classissisme et Classicisme", de Nicolas Beauduin, et "Réflexions d'un miroir courbe", de Max Daireaux ; Dans Vers et Prose : "J.-H. Fabre", par Maurice Maeterlinck ; "La Coupe de Ménalque", de Paul Fort ; les contes de Marguerite Audoux que publient les Cahiers Nivernais ; La Revue du Temps présent ; Le Beffroi ; Les Documents du Progrès ; Les Actes des Poètes ; L'Effort.], chronique (p. 46-47)
*** : Échos [Julesrenardisme exagéré. / Jules Renard qui, dans son pays, était délégué cantonal, a délicieusement noté les naïves et cocasses réponses d'enfants qu'il lui arriva d'entendre au certificat d'études. Jamais il n'aurait pu prévoir les saugrenuités pédagogiques dont lui-même - quelques semaines après sa mort - allait être le prétexte, dans les mêmes circonstances... ; Un livre vient de paraître : la Littérature et les Arts Contemporains, où M. Amédée Boyer a réuni des interviews de différentes notabilités littéraires, livre qui va faire parler de lui, croyons-nous... ; Une nouvelle romancière : Mme Madeleine Picard, qui vient de faire paraître un volume intitulé : Les Dames Balmain, d'un très joli style et d'une invention émouvante. ; La Grande Revue commencera dans un de ses prochains numéros la publication d'un roman d'Emmanuel Bourcier : La Rouille ; Notre directeur, Michel Abadie, fera paraître très prochainement un important recueil de poèmes : Au Cœur de la Forêt.], notes (p. 47-48)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire