dimanche 7 septembre 2014

LES RUBRIQUES NOUVELLES [N° 25?] - JANVIER 1912

LES RUBRIQUES NOUVELLES
Quatrième Année - [N° 25?] (Janvier 1912)
[Date de publication : janvier 1912 - Couverture : Année, Prix du Numéro, Date, Titre (en rouge), Périodicité, Sommaire, Éditeur (Adresse : Paris, E. Basset, Éditeur, 3, Rue Dante) - 2e de couverture : muette - 3e de couverture : muette - 4e de couverture : Comptoir National d'Escompte de Paris, Imprimeur - 2 pages jaunes non numérotées en tête de numéro : Page [I] (Titre, Sous-Titre, Directeur, Secrétaire pour la Belgique, mention ["Adresser tout ce qui concerne la rédaction au Directeur : 94, rue La Fontaine, Paris (XVIe)], Abonnements, Avis ["Les auteurs sont seuls responsables de leurs articles. / Les manuscrits non insérés ne sont pas rendus. / La publicité et les abonnements doivent être adressés au nom de M. Basset, 3, rue Dante, Paris."], Service de Librairie ["Nos Éditeurs, MM. Basset & Cie, sont à la disposition de nos abonnés pour leur expédier, franco de port, tous les ouvrages et publications en toutes langues, dont ils peuvent avoir besoin."], Aux Éditions des "Rubriques Nouvelles", 3, rue Dante, Paris [Les Triomphes, par Nicolas Beauduin, 1 vol., 3 fr. 50 / La Divine Folie, id., 1 vol., 3 fr. 50 / Les Deux Règnes, id., 1 vol., 2 fr. / Les Cités du Verbe, id. 1 vol., 2 fr. / Les Princesses de mon Songe, id., 1 vol., 2 fr.] ; Page [II] (Encart publicitaire pour Basset & Cie, Libraires-Éditeurs, 3, rue Dante, Paris) - Page [57] : En-Tête (Année, Date, Titre, Périodicité) - Bas de Page 128 : Propriétaire-gérant - 2 pages jaunes non numérotées en fin de numéro : Page [III] (Encarts publicitaires : Les Rubriques Nouvelles sont en lecture dans les Salons des Grands Hôtels, dans les Grands Cafés, dans les Salons des Paquebots des Grandes Lignes de Navigation / Sa   publicité est la plus économique et la plus productive de toutes. / Grands Hôtels, Maisons & Cafés recommandés / Galerie Beaudouin / Vient de paraître : Lettres de Vincent Van Gogh à Emile Bernard...) ; Page [IV] (Encarts publicitaires : Cycles La Française ; A. de Luze & Fils, Vins et Eaux-de-Vie de Cognac ; Crédit Lyonnais ; Manufacture de Meubles de Bureau, Établissements Feigel ; "Aimeriez-vous posséder une Bibliothèque complète de tous les Chefs-d’œuvre littéraires..." ; Déménagements Bedel & Cie) - Pagination : 72 pages]
Sommaire
Émile Bernard : Lettres de Vincent Van Gogh à Émile Bernard, essai  [en note : "Extrait de la préface."] (p. [57]-59)
Émile Verhaeren : Chanson, poème en vers libres (p. 60-61)
Robert de Souza : Du rythme en français, essai [précédé de ces quelques lignes de présentation : "M. Robert de Souza vient de faire paraître sous ce titre (Libr. universitaire H. Walter, édit., 4 Rue Bernard-Palissy) une étude dont l'importance est capitale pour nos poètes. Il a bien voulu nous autoriser à en reproduire les extraits suivants, qui inciteront nos lecteurs à connaître dans tous leurs détails les précisions analytiques fournies par l'auteur."] (p. 62-68)
Han Ryner : Le Justicier, théâtre [en note : "Extrait d'un livre sur le chantier : Les apparitions d'Ahasvérus."] (p. 69-80)
Jean de Bosschère Plainte cinquième sur des hommes pitoyables (p. 81) ; Où étaient la nuit et le sommeil (p. 81-82), poèmes en prose (p. 81-82)
Nicolas Beauduin : Nos tendances, essai (p. 83-94)
Jean Thogorma : L'Art d'être Poète (fragment) : Le Poète dit à son frère de préférer l'obscurité à la fausse gloire (p. 95) ; Le Poète parle à son frère, des Envieux (p. 95-96), poèmes [daté "Décembre 1911"] (p. 95-96)
Jean Muller : Réflexions sur la Critique, essai (p. 97-102)
William Speth : André Gide (suite), essai (p. 103-108)
Nicolas Beauduin : Un peintre roumain : Stœnesco, essai (p. 109-112)
*** : Revue des revues [Dans La Phalange, d'attachantes pages de M. Albert Thibaudet sur La Poésie de MallarméLe Parthénon publie Les Limites de la Clarté, de Jean Muller, article savant et remarquable qui place son auteur bien loin des incompétents qui potinent sur tout pour ne rien dire. Dans L'Occident, dont paraît seulement le N° de septembre 1910 (voilà au moins des auteurs peu pressés), à côté de Jean de Bosschère et de Jaudon, deux talentueux esprits, des proses et des vers quelconques. L'Effort, dont les débuts sympathiques promettaient mieux. Et nous le regrettons pour J. Richard Bloch, qui, plus d'une fois, ainsi que René Georgin, nous ont révélé un talent non négligeable. Dans Vers et Prose, revue anthologique et rétrospective, un extrait de La Mort du Rêve du poète Roinard, des poèmes de Verhaeren, Emile Cottinet, Apollinaire, Salmon, parmi les plus remarquables... - M. Francis Vincent étudie dans La Plume, le bel écrivain catholique Emile Baumann. Les Entretiens Idéalistes depuis les précédentes études de Jean Thogorma ne nous avaient rien donné d'approchant à cet Essai sur l'avenir des lettres françaises, de Louis Richard-Mounet... ; Depuis de longues années déjà, M. Georges Deherme, dans La Coopération des Idées, lutte pour une oeuvre d'éducation sociale. C'est même le but principal de sa revue... - Georges Sorel, donne dans L'Indépendance de très curieux commentaires au livre de Daniel Halévy Luttes et problèmes, si passionnant à tant de points de vue. De Jacques Reboul dans La Renaissance Contemporaine, une suite d'articles remarquables sur la culture française... ; Dans La Revue Critique, Les Pays de France, par H. Lagrange. René Kemperheyde publie de curieuses notes sur les poètes actuels, dans La Belgique Française... ; Dans La Revue Générale, et sous la signature de M. Emile Faguet, de l'Académie française : "Isabelle, de M. André Gide, vaut peu, certainement, etc." Dans Durandal, que dirige M. Henri Moeller, de beaux vers de Franz Anselun [un] peu trop convenus, peut-être, qui aux côtés d'Emile Baumann, Paul Claudel, Dom Bruno Destrée, G. Virrès, etc. se révèle comme l'un des meilleurs collaborateurs de cette revue. Dans La Revue Artistique, sous la signature de Lucien Rolmer, La littérature du Moulin-Nègre... ; Dans Les Cahiers du Centre, trois petites bêtes par Mme Hubert Bourgin, préface de G. Lanson. Le Feu publie un bon roman d'Albert Erlande, au sommaire Sicard, G. Boissy, Mandin, T. de Visan. Les Guêpes, Carnet de poche, par H. Clouard. Dans La Revue Indépendante, Alexandre Mercereau, l'esprit peut-être le plus averti et le plus clairvoyant des choses littéraires de notre temps, publie une sorte de bilan de l'année 1911... ; C'est Melle Henriette Charasson qui assume désormais la critique des livres de poèmes à La Revue du Temps présent. Le choix est parfait... ; Dans La Revue Critique, Henri Clouard commente Sainte-Beuve avec talent et finesse... ; Dans Les Loups, un article de V. E. Michelet sur le bon poète Léon Dierx, un des meilleurs disciples de Leconte de Lisle. Georges Turpin et Robert Vallet exposent leurs théories dans Arthénice. Comme nous, ils cherchent à exprimer le paroxysme des sensations... ; M. Georges Dumesnil dans sa très belle et nette introduction aux Cahiers de l'Amitié de France, partage nos vue sur ce point. "L'art est plus sérieux que les choses sérieuses, nous dit-il excellemment, en ce sens qu'il accuse chez l'homme une fonction supérieure où le sens de l'utile n'atteint pas."... ; Jean Thogorma publie à La Coopération des Idées, Le cas Elémir Bourges, où nous retrouvons les qualités de vaillance et le ton un peu prophétique de l'auteur du Crépuscule du Monde... ; Dans l'importante Revue Universitaire, M. Gustave Rudler, qui parmi nos grands professeurs, est certainement avec M. Gustave Lanson et Ferdinand Brunot, l'un des mieux renseignés du mouvement littéraire contemporain, étudie l'oeuvre "paroxyste" de Nicolas Beauduin... ; Dans Les Marges, G. Le Cardonnel continue ses intéressantes critiques sur les romanciers d'aujourd'hui. De Michel Puy une bonne étude sur Van Dongen.], comptes rendus (p. 113-119)
Kriticus II : A propos de "Parallèles" [L'aimable race des chercheurs de poux n'est pas prête de s'éteindre. Après le copieux épluchage des œuvres de Rabelais, Shakespeare, Molière, Victor Hugo, Zola, pour ne parler que des morts, voici qu'un certain petit Kriticus se met aussi de la partie et confectionne des "fiches" sur Nicolas Beauduin. / Ce bon petit confrère, qui n'a pas la main heureuse, a trouvé dans l'oeuvre poétique déjà considérable de Nicolas Beauduin, ce qu'il appelle des "rapprochements" - en tout 18. / Il les signale sous le titre réjouissant : "Parallèles"...] (p. 120-125)
N[icolas]. B[eauduin]. : Les Livres [Maurice Maeterlinck ou le mystère de la porte close, par Gaston Picard - (p. 126-127) ; Nos Directions, par H. Ghéon - (p. 127-128)], comptes rendus (p. 127-128)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire