samedi 15 juin 2013

VERS ET PROSE (TOME VI) - JUIN-JUILLET-AOÛT 1906

Tome VI (Juin-Juillet-Août 1906)
[Date de publication : Juin-Juillet-Août 1906 - Couverture : Imprimée en noir sur papier vert (Titre, Épigraphe, Contributeurs du tome, Tome, Date) - 2e de couverture : Sommaire ; Titre, Sous-Titre, Adresse, Directeur, Secrétaire, Abonnement et modalités d'abonnement, Abonnement pour 2 ans - 3e de couverture : muette - 4e de couverture : Imprimeur - Page [1] : Page de Titre - Page [2] : muette - Page [3] : Faux-titre (reprend les mentions de la couverture) - Page [4] : muette - Bas de Page [169] : Titre, Tome, Date, Gérant - Page [170] : Imprimeur - Page [171] : muette - Page [172] : muette - Cahier de 16 pages vertes numérotées (sauf les six dernières) en fin de numéro, entre les p. 168 et [169] : Page [1]-10 (Première Liste / Abonnés à Vers et Prose au 20 juillet 1906 : liste des abonnés, classés par ordre alphabétique et par pays) ; Page [a] (Vers et Prose : Tarifs de publicité ; Encart publicitaire pour Bibliothèques démontables "Etnalag") ; Page [b] (Annonce pour le MERCURE DE FRANCE : Nouveautés) ; Page [c] (Annonce pour E. Sansot & Cie éditeurs) ; Page [d] (Encarts publicitaires pour J. Chevrel, Librairie, 29, Rue de Seine, Paris (VIe) ; Vernot & Cie (...) dorent et argentent les Œuvres d'Art ainsi que les bijoux ; Les "Concerts Touche") ; Page [e] (Encarts publicitaires pour Mallet Frères, Meubles de Style ; Les Marges / Gazette littéraire publiée par / M. Eugène Montfort ; L'Ermitage ; Poesia, revue internationale) ; Page [f] (Imprimeur) - Pagination : 172 pages + 16 pages du cahier vert]
Sommaire
Charles Van Lerberghe : Les aventures merveilleuses du Prince de Cynthie et de son serviteur Saturne, conte [en note : "D'un volume en préparation : Contes hors du temps. Cf. Sélection surnaturelle (Vers et Prose, sept.-oct.-nov. 1905)"] (p. [5]-27)
Francis Jammes : Clairière dans le Ciel, poème [en épigraphe, citation d'Eugénie de Guérin : "... Là-haut où je te vois, mon cher Maurice, où tu m'attends, où tu me dis : 'Eugénie, viens ici, avec Dieu, où l'on est heureux.'" - daté "1906"] (p. [28]-41)
Adolphe Retté : Poèmes de la Forêt : Automne (p. [42]-43) ; Le Vent du Soir [à C. Attaix] (p. 43-45) ; La Mort (p. 45-48), poèmes (p. [42]-48)
Henri de Régnier, Maxime Dethomas : Esquisses vénitiennes : La Tasse (p. [49]-52) ; Epigramme vénitienne, poème (p. [53]-55) [Extrait du volume paru récemment dans la "collection de l'Art décoratif". Texte d'Henri de Régnier. Compositions de Maxime Dethomas] (p. [49]-55)
Laurent Tailhade : Le Miracle de Saint Gwénolé, conte (p. [56]-62)
Robert de Souza : L'Héroïde de la Danse du Lys, poème en vers libres [A la Loïe Fuller. - Souvenir de 1900 - en épigraphe, citation d'un vers de Victor Hugo : "D'un lys qui devient femme en restant lys encor."] (p. [63]-68)
Jean Moréas : Notes : I. Corneille (p. [69]-74) ; II. La Maison d'un Comédien (p. 74-77) ; III. Champlieu (p. 77-81), notes (p. [69]-81)
Joris-Karl Huysmans : Les Foules de Lourdes, récit [chapitres VII et VIII] (p. [82]-97)
Sébastien-Charles Leconte : Les Éléphants bourreaux, poème (p. [98]-100)
Robert-Louis Stevenson : A la Pagaie / Au fil de l'Oise : En Route pour Compiègne (p. [101]-103) ; A Compiègne (p. 104-108), récit [en note : "Ces pages de Robert-Louis Stevenson, auxquelles fait allusion plus haut M. Jean Moréas à propos de Compiègne, sont tirées d'un ouvrage (An Inland Voyage) traduit sous le titre de "A la Pagaie" par M. Lucien Lemaire, Professeur à la Faculté de Lille. M. Gustave Angellier, le hautain poète de "Dans la Lumière antique", a écrit pour ce livre une préface clairvoyante. Robert-Louis Stevenson, l'auteur de tant de contes angoissants, descendit en canoë les rivières et les canaux de Belgique et de France jusqu'aux portes de Paris ; de son carnet de voyageur il fit un livre étincelant de grâce et d'esprit, tout imprégné de la saveur des délicats paysages traversés. Ce poétique ouvrage est malheureusement trop peu connu en France : aussi nous est-il agréable d'en publier ici deux chapitres." - traduit de l'anglais par Lucien Lemaire] (p. [101]-108)
Émile Godefroy : Critique de la perfection / Les Stances de Jean Moréas, essai (p. [109]-128)
Maurice de Noisay : Sully-Prudhomme ou Vielé Griffin, essai [en note : "A propos de : Plus loin de Francis Vielé-Griffin, Mercure de France, 1906"] (p. [129]-140)
Eugène Montfort : Alice la Bordelaise, nouvelle (p. [141]-145)
Sigbjorn Obstfelder : Poème, poème [traduit du norvégien par Albert Dreyfus] (p. [146])
Legrand-Chabrier : Une Histoire très drôle (p. [147]-149) ; Epitaphe du Cimetière mort (p. 150-151), proses (p. [147]-151)
Frédéric Raisin : Poèmes : Réponse à ... [daté "Mai 1904"] (p. [152]) ; La Coupe (p. [152]-153), poème (p. [152]-153)
Victor Remouchamps : Poèmes en prose : La Toile idéale [A Paul Fort] (p. [154]) ; Un Rêve (p. 155-156) ; Nil noir (p. 156), poèmes en prose (p. [154]-156)
Don Juan de Tarsis, Comte de Villamediana : Le Phénix (Extraits), poème [Traduit de l'espagnol par Lucien-Paul Thomas] (p. [157]-160)
André Salmon : Les Féeries : I. Le triste époux et ses épouses mortes (p. [161]-162) ; II. Un poète se promène [daté "Notre-Dame, 1906"] (p. 162-163), poèmes en vers libres (p. [161]-163)
A[ndré]. S[almon]. : Notes [Vers et Prose. - Ce tome sixième de "Vers et Prose", qui paraît sur 168 pages, ajoute aux noms des illustres collaborateurs qui firent le succès des tomes précédents ceux d'écrivains indiscutés dont nous sommes heureux d'offrir les œuvres à nos lecteurs. Nous espérons que ce sixième recueil saura satisfaire les 1100 lettrés qui, à ce jour, soutiennent aimablement notre œuvre. ; Mort de Jean Lorrain. - Le poète de Viviane, de Brocéliande, de Yanthis, des Princesses d'Ivresse et d'Ivoire, le chroniqueur des vies exaspérées de Neuilly et de la Riviera, le confident des gars inquiétants de Billancourt ou de Marseille, avait la bouche sensuelle et la forte mâchoire d'un robuste Normand. La complaisance des peintres à la mode, le papotage mondain, tout, jusqu'aux cruelles plaisanteries du Boulevard impudent, perpétuait à nos yeux la jeunesse de Jean Lorrain. On ignorait que l'écrivain avait passé la cinquantaine, qu'il souffrait depuis de longues années d'un mal sans pardon, n'en affrontant pas moins, avec un hautain courage, les fatigues et les dangers du Métier de Lettres... ; Au Théâtre gallo-romain de Champlieu. - Sous le plus beau ciel de France, dans une plaine du Vallois, en un vaste cirque édifié sur les ruines d'un théâtre gallo-romain, Le Cyclope et Iphigénie d'Euripide furent représentés le 8 juillet dernier... ; Lectures. - Les belles pages de M. Henri de Régnier, ornées des remarquables dessins du peintre Maxime Dethomas, et que nous reproduisons ici même, sont extraites des Esquisses Vénitiennes que publie luxueusement l'artiste parfait qu'est M. Gustave Soulier, directeur de L'Art Décoratif et à l'obligeance de qui nous rendons hommage...  M. Robert de Souza met en vente chez l'éditeur Floury, réunies sous le titre significatif d'Où nous en sommes les magnifiques études qu'il consacra dans "Vers et Prose" aux origines et à l'avenir du Symbolisme et du Vers libre... Dans le courant du mois d'août paraîtra à la librairie Messein un important recueil de vers du poète Adolphe Retté : Poésies 1897-1906... ; Les Foules de Lourdes. - Les admirables pages de J.-K. Huysmans, que nous publions dans ce sixième numéro, sont tirées d'un volume inédit, la dernière œuvre du Maître et qui doit paraître en octobre prochain. Nous remercions profondément M. J.-K. Huysmans d'avoir bien voulu, par un tel don, témoigner sa sympathie à notre recueil. ; A la Librairie du "Mercure de France". - Viennent de paraître : Plus Loin, de Francis Vielé-Griffin ; Les Stances, de Jean Moréas ; Polyphème, d'Albert Samain. - A paraître très prochainement : Coxcomb, précédé du Livre des Visions, par Paul Fort ; "Antée" et "Psyché". - Nous parlerons longuement de ces deux belles revues de jeunes dans notre prochain tome. Dirigées supérieurement, la première par M. Henri Van de Putte, la seconde par M. Louis Thomas, elles méritent, à tous égards, d'attirer l'attention de tous ceux qui s'intéressent aux plus nobles efforts des nouveaux écrivains : poètes ou prosateurs... ; Le dîner Moréas. - Le 26 juillet, nous avons eu le plaisir, à l'occasion de la nomination de M. Jean Moréas, au grade d'officier de la Légion d'honneur, de réunir en un dîner les amis les plus intimes du poète, à l'exception de MM. Maurice Barrès, Stuart Merrill, Pierre Louÿs, Raymond de la Tailhède, absents de Paris, Henri de Régnier et Félix Fénéon qui s'étaient fait excuser. Assistaient au dîner : Mmes Silvain, Philippe Berthelot, Charles-Henry Hirsch, Paul Fort, F.-A. Cazals, Paulette Philippi, F. Vanderpijl, Gorvel et Ricardo Florès ; MM. Silvain, de la Comédie Française, Alfred Vallette, directeur du Mercure de France, Philippe Berthelot, E. Sansot, Ernest Raymond (ndla : pour Raynaud ?), Robert Scheffer, Charles-Henry Hirsch, Alfred Jarry, F.-A. Cazals, Gosé, Albert Mockel, Edward Diriks, Paul Morisse, Auguste Bréal, Daurelle, Gaston Dupuy, Guillaume Apollinaire, Erasme Anger, Gorvel, G. Martinez Sierra, Henri Dagan, Charles Doury, Maurice Cremnitz, F. Vanderpijl, Robert Bourdon, C. Martin, F. Bernouard, V. Gastilleur, Manolo, Prat, Thomen, Paul Fort et Salmon. Au dessert M. André Salmon a salué M. Jean Moréas au nom de ses amis et de ses admirateurs.] (p. [164]-168)
Références
  • Cercle d’Étude de Revues Littéraires en France, Bibliographie de "Vers et Prose", texte revu et publié par les soins de Kazutami Watanabe, Tokyo, France Tosho, 1972.
  • Vers et Prose sur PRELIA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire