vendredi 8 septembre 2017

RYTHME ET SYNTHÈSE (2e année) N° 13 - DÉCEMBRE 1920

RYTHME ET SYNTHÈSE
2e année - N° 13 (Décembre 1920)
[Date de publication : décembre 1920 - Couverture : Imprimée en noir sur papier vert, avec encadrement (Année, Numéro, Date, Titre, Sous-Titre et Périodicité, Prix, Adresse) - 2e de couverture : Titre, Périodicité ("Revue paraissant une fois par mois excepté en Août et Septembre"), Adresse, Prix du numéro et abonnement, Directeurs-fondateurs, Mention ("MM. les Directeurs reçoivent les Samedis, après 20 h 30"), Sommaire - 3e de couverture : Dépôts ("RYTHME ET SYNTHÈSE est en vente : / à "La Connaissance", 9, Galerie de la Madeleine ; aux "Amis des Livres" (Mlle Adrienne Monnier), 7, Rue de l'Odéon ; et chez Bénard, aux galeries de l'Odéon ; / Rey, 8, Boulevard des Italiens ; / Crès, 108, Boulevard St Germain."), Mention ("Prière d'adresser les mandats ou chèques postaux à Mme Paul Jamati, 15bis, rue Amélie, Paris VIIe.") - 4e de couverture : muette Haut de Page [49] : En-Tête (Année, Date, Numéro, Titre, Périodicité) - Bas de Page 72 : Gérant, Imprimeur - Pagination : 24 pages]
Sommaire
Paul Jamati : Les grands Poèmes du passé, étude (p. [49]-56)
Georges Périn : Herbe, poème [à Yvonne] (p. [57])
Georges Jamati : Les Douloureuses (1918), poème en prose (p. [58]-61)
CHRONIQUES
Alexis de Holstein : Poèmes [Les Dieux du Temple, par E. Lajudie, éditions des Tablettes, à Saint-Raphaël (Var)], compte rendu (p. [62])
Noël Bureau Romans [Hôtel-Dieu, par P. J. Jouve. Paris 1920. Ollendorff, éditeur - daté "1er Novembre 1920"], compte rendu (p. [62]-63)
Charles Cousin, Jean de Cours : Les Livres [Marginalia. - L'art et la vie. - Elie Faure, La Danse sur le Feu et l'Eau, Paris, G. Crès et Cie, 1920 ; Joachim Gasquet, L'art vainqueur, Paris, Nouvelle Librairie nationale, 1920 - signé Charles Cousin - (p. 63-66) ; Les propos d'Alain, 2 vol., Paris, 1920, Nouvelle Revue française - signé Jean de Cours - (p. 66)], comptes rendus (p. 63-66)
Georges Jamati : Théâtre [Maison de l'Œuvre. - Créanciers, de Strindberg, traduction de Georges Loiseau - (p. 67-68) ; Elektra, de Hugo de Hoffmanstahl, adaptation en vers en un acte de MM. Paul Strozzi et Stéphane Epstein - (p. 68)], comptes rendus (p. 66-68)
Georges Jamati Art [Le Salon d'Automne], compte rendu (p. 69-72)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire