samedi 30 mars 2019

LA BATAILLE LITTÉRAIRE (5e année) N° 12 - 15 DÉCEMBRE 1923

LA BATAILLE LITTÉRAIRE
Ve année - N° 12 (15 décembre 1923)
[Date de publication : 15 décembre 1923 - Couverture [imprimée en noir sur papier brique] : Année de publication, Numéro, Date, Titre, Illustration (Emile de Bongnie), Périodicité, Mention ("Dans ce Numéro : Hommage à Barrès / par Herman Grégoire") - 2e de couverture [imprimée en noir] : Titre, Illustration, Sous-Titre et Périodicité, Groupe d'action (Berthe Mertens, E. de Bongnie, H. Grégoire, Alix Pasquier, Philarète, Albert Bailly, Fernand Rigot, L. Van Beirs, D.-J. d'Orbaix), Adresse ("63, Avenue Léon Mahillon, 63 / Bruxelles"), Abonnements, Mention ("Adresser tout ce qui concerne la Direction, manuscrits, livres et revues, au siège de la Revue : La Bataille Littéraire, avenue Milcamps, 171, Bruxelles."), Sommaire - 3e de couverture [imprimée en noir] : Encarts  publicitaires (Pour les étrennes : Fernand Nathan, éditeur ; A l'art décoratif Dangotte ; Jordens-Scott & Fils) - 4e de couverture [imprimée en noir] : Encarts publicitaires (Gratienne, couture parisienne ; Sélection / Chronique de la vie artistique et littéraire ; Institut Philotecnhique) ; Abonnements ; Prix du numéro ; Imprimeur  - En-tête Page 257 : Titre, Illustration, Date - Pagination : 24 pages] 
Sommaire
Herman Grégoire Maurice Barrès, hommage (p. 257-258)
Berthe Mertens : Périssable beauté, poème (p. 258)
[NOS GRANDES INTERVIEWS]
La Bataille Littéraire : Chez la Comtesse de Noailles, interview fictive (p. 259-261)
Gaston Pulings : Campagne, poème en vers libres (p. 261)
Docteur SimilibusLettre de Dinant, lettre fictive [avec deux images du Dr Similibus (p. 263 ; 265) (p. 262-265)
Émile Bril : Les danses dans la lumière, conte (p. 265-268)
Fernand Rigot : Effet de neige, poème (p. 268)
Fernand Wéry : Fumeur, bois gravé (p. [269])
D.-J. d'Orbaix : La cruelle élegie (fragment), récit (p. 270-272)
[NOTES DU MOIS]
***, H[erman]. G[régoire], D.-J. D['Orbaix] : Les Romans [Le Royaume de Justice, roman juif, par Josué Jehouda (Le Monde Nouveau) ; L'or du temps, par Pierre Scize (Collection Colette, chez Ferenczi) ; Riquet à la houppe et ses compagnons, par Raymond Nesse (Edition Mornay) - (p. 273) ; L'outrage aux mœurs, par Lionel d'Autrec (Cupidon) - (p. 273-274) ; L'initiation, par Gabrielle Rosenthal (Le Monde Nouveau) ; Le cheval ailé, par Coupérus (Le Monde Nouveau) - signé H. G. ; La clé d'or du songe (Le Monde Nouveau) - signé D.-J. D. - (p. 274)], comptes rendus (p. 273-274)
Émile de Bongnie : La Peinture [La Triennale est comme d'habitude une grosse machine assez confuse...], compte rendu (p. 274-277)
H[erman]. G[régoire]. : Au Théâtre du Marais [La femme fatale, par André Birabeau (p. 277) ; Martine, par J.-J. Bernard ; Le fardeau de la liberté, par Tristan Bernard (p. 278)] ; Aux Galeries [Papa, de MM. de Flers et Caillavet (p. 278-279)], comptes rendus (p. 277-279)
*** : La vie intellectuelle [Échos. - Le Fumeur, bois original de Fernand Wéry, qui illustre notre présent numéro, vient d'être tiré par nos soins à 25 exemplaires sur papier spécial. L'exemplaire signé et numéroté par l'auteur est en vente au prix de 25 francs. S'adresser au bureau de la Revue. ; Notre collaborateur Herman Grégoire nous communique le billet suivant... ; L'éditeur Malfère, d'Amiens, annonce que paraîtra le 15 janvier prochain, un nouveau roman de Mme Renée Dunan... ; Paris-Journal présentant la candidature d'Arthur Meyer à l'Académie, nous cite, en quatre vers, les œuvres poétiques du directeur du Gaulois... ; Au dernier banquet du Club des Écrivains français. La Comtesse de Noailles entre. Aussitôt, on n'entend plus qu'elle... ; Les Editions du Siècle, 16, rue de l'Abbé de l’Épée (Paris, 5e), commencent à manifester leur activité. C'est notre collaborateur M. Constant Bourquin qui a été appelé à la direction de cette nouvelle maison littéraire. Tous nos vœux.  ; La Grande Presse se fait un devoir de bien informer son public. Les chroniques d'art elles-mêmes y sont tenues avec un tel soin que nul centimètre carré de toile peinte n'échappe à l’œil de lynx des spécialistes qu'on paie pour cela... ; Quant à nous, il nous est pénible d'avouer que nous n'avons pas une organisation aussi parfaite... ; Le "Thyrse" est un petit sournois. Dans son dernier numéro, il publie que "La Bataille Littéraire justifie enfin son titre ; elle part en guerre, mais c'est contre cette malheureuse Académie."... ; Nous n'avons pas encore reçu, mais tenons à signaler dès à présent à nos lecteurs le premier ouvrage de notre aimable confrère Richard Dupierreux. Dédié à son grand ami Jules Destrée, ce roman s'intitule "La Certitude amoureuse". ; Boîte aux Belles-Lettres.] (p. 279-280)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire