vendredi 22 mars 2019

LA BATAILLE LITTÉRAIRE (5e année) N° 11 - 30 NOVEMBRE 1923

LA BATAILLE LITTÉRAIRE
Ve année - N° 11 (30 novembre 1923)
[Date de publication : 30 novembre 1923 - Couverture [imprimée en noir sur papier brique] : Année de publication, Numéro, Date, Titre, Illustration (Emile de Bongnie), Périodicité, Mention ("Dans ce Numéro : Broubelingue et Dardamelle / Par Émile de Bongnie") - 2e de couverture [imprimée en noir] : Titre, Illustration, Sous-Titre et Périodicité, Groupe d'action (Berthe Mertens, E. de Bongnie, H. Grégoire, Alix Pasquier, Philarète, Albert Bailly, Fernand Rigot, L. Van Beirs, D.-J. d'Orbaix), Adresse ("63, Avenue Léon Mahillon, 63 / Bruxelles"), Abonnements, Mention ("Adresser tout ce qui concerne la Direction, manuscrits, livres et revues, au siège de la Revue : La Bataille Littéraire, avenue Milcamps, 171, Bruxelles."), Sommaire - 3e de couverture [imprimée en noir] : Encart  publicitaire (La charpente-couverture "Oméga" ; Jordens-Scott & Fils) ; En vente à La Bataille Littéraire (A l'ombre du temple [poèmes], par Émile Bril / Préceptes et paysages, par Émile de Bongnie / Sisyphe [poèmes], par Camille Paulsen / Le don du maître, par D.-J. d'Orbaix / La leçon de cinéma, par Herman Grégoire) - 4e de couverture [imprimée en noir] : Encarts publicitaires (Gratienne, couture parisienne ; Sélection / Chronique de la vie artistique et littéraire ; Institut Philotecnhique) ; Abonnements ; Prix du numéro ; Imprimeur  - En-tête Page 233 : Titre, Illustration, Date - Pagination : 24 pages] 
Sommaire
Émile de Bongnie : Broubelingue et Dardamelle, dialogue critique [en note : "Cet article fait suite au dialogue sur la "Sincérité". Pour en comprendre le sens, il est indispensable d'avoir lu le Cocu Magnifique de Crommelynck, et le Dardamelle d'Émile Mazaud. Peut-être même n'est-ce pas suffisant. La faute en reste à l'auteur."] (p. 233-239)
Herman Grégoire : Conscience (p. 239-240) ; Paysage (p. 240) ; Voyage (p. 240-241) ; Analogies (p. 241) ; De Profundis (p. 241-242), poèmes (p. 239-242)
[NOS GRANDES INTERVIEWS]
La Bataille LittéraireChez M. Destrée, interview fictive (p. 242-243)
Emmanuel Lochac : Voyage de noce, poème (p. 244-245)
Émile de Bongnie : Brabant, bois gravé (p. 246)
Fernand Rigot : Apologue, poème en prose (p. 247)
D.-J. d'Orbaix : Football, poème en prose (p. 248)
[NOTES DU MOIS]
Herman G[régoire] : Les Livres de mes amis [Savreux Vainqueur, par André Obey - (p. 249-250) ; Mesure de la France, par Pierre Drieu la Rochelle - (p. 250) ; L'ombre du temple, par Émile Bril ; Préceptes et paysages, par Emile de Bongnie ; Le péché de Jacinthe, par Jean Lurkin - (p. 251) ; Le don du maitre, par D.-J. d'Orbaix - (p. 251-252)], comptes rendus (p. 249-252)
E[mile]. D[e]. B[ongnie]. : La Peinture [Chez Giroux, Vlaminck et Van den Eechoud ; Ramah], comptes rendus (p. 252-253)
H[erman]. G[régoire]. : Au Théâtre du Marais [Un mois à la campagne, 5 actes de Tourgueniev], compte rendu (p. 253)
D.-J. D['Orbaix]. : Quelques livres [Les chants du stade, par Paul Souchon (Le Monde Nouveau, Paris) ; Mon bréviaire, par Ossip Lourié (Le Monde Nouveau) ; Les pensées choisies d'Alexandre Mercereau (Eug. Figuière, Paris) ; Le psaume sous les étoiles ou La Cévenne embrasée, par Pierre Devoluy (Le Monde Nouveau)], comptes rendus (p. 254)
*** : La vie intellectuelle [Échos. - A nos abonnés. - Nous mettrons prochainement en circulation nos quittances d'abonnement pour l'année 1924. Nul doute que nos lecteurs désireux d'encourager notre effort n'y réservent le meilleur accueil. A ceux qui n'auraient pu s'acquitter lors de la présentation du reçu postal, nous demandons, pour nous éviter des frais supplémentaires, de verser la somme de 15 fr. 35 au compte chèque 108.334. / L'Administrateur. ; Il faut admirer sans réserve le magnifique élan de fraternité littéraire qui a réuni l'autre soir autour de notre poète national, Maurice Gauchez, toute la fine fleur des écrivains belges... ; Déjà, en septembre 1917, c'est-à-dire en pleine guerre, une manifestation semblable avait eu lieu à Londres... ; Qu'est-ce que ce sera le jour où Gauchez entrera à l'Académie ? Car, n'est-ce pas... ? ; Au Studio de la rue des Petits-Carmes, on est bien plus fin que vous ne pourriez croire. On ne s'y fait pas d'illusion sur les qualités stimulantes de la peinture qui couvre les cimaises... ; 7 Arts, la jeune revue dont on regrette souvent le ton assez dogmatique, a parfois de bonnes idées. Son programme de critique architecturale mérite qu'on l'encourage, et aussi cette association pour l'achat d’œuvres de peintres d'avant-garde, avec droit de suite pour l'auteur.  ; La Bataille Littéraire. - A la suite des incidents de bataille qui marquèrent la causerie de M. Paul Vanderborght aux "Mardis des Lettres belges", Louis Piérard annonça dans Le Peuple que, non content d'avoir interrompu un conférencier trop aimable à son goût, M. René Purnal, rentra chez lui épouvantablement surexcité, s'empara d'un vieux rasoir avec lequel il réussit non sans efforts à se couper l'oreille gauche, qu'il mit aussitôt sous enveloppe à l'adresse du directeur de la Lanterne Sourde... ; Monsieur Wilmotte est, officiellement, le pur gardien, sur les marchés belges, du clair parler français... ; A nos lecteurs. - Nous serions reconnaissants à nos lecteurs qui nous signaleraient des personnes susceptibles de s'intéresser à La Bataille Littéraire. Un service d'essai leur serait assuré pour leur permettre de juger nos travaux. ; Boîte aux Belles-Lettres.] (p. 255-256)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire