mercredi 13 septembre 2017

RYTHME ET SYNTHESE (2e année) N° 16 - MARS 1921

RYTHME ET SYNTHÈSE
2e année - N° 16 (Mars 1921)
[Date de publication : mars 1921 - Couverture : Imprimée en noir sur papier vert, avec encadrement (Année, Numéro, Date, Titre, Sous-Titre et Périodicité, Prix, Adresse) - 2e de couverture : Titre, Périodicité ("Revue paraissant une fois par mois excepté en Août et Septembre"), Adresse, Prix du numéro et abonnement, Directeurs, Mention ("MM. les Directeurs reçoivent les Samedis, après 20 h 30"), Sommaire - 3e de couverture : Dépôts ("RYTHME ET SYNTHÈSE est en vente : / à "La Connaissance", 9, Galerie de la Madeleine ; aux "Amis des Livres" (Mlle Adrienne Monnier), 7, Rue de l'Odéon ; et chez Bénard, aux galeries de l'Odéon ; / Rey, 8, Boulevard des Italiens ; / Crès, 108, Boulevard St Germain."), Mention ("Prière d'adresser les mandats ou chèques postaux à Mme Paul Jamati, 15bis, rue Amélie, Paris VIIe.") - 4e de couverture : muette Haut de Page [121] : En-Tête (Année, Date, Numéro, Titre, Périodicité) - Bas de Page 144 : Gérant, Imprimeur - Pagination : 24 pages]
Sommaire
C. Fusil : Panesthésie, étude (p. [121]-125)
Henry Charpentier : Ode au Verbe créateur, poème (p. [126]-127)
Paul Jamati : Les Poètes actuels de la Vie, étude [sur René Ghil, Francis Vielé-Griffin, Émile Verhaeren, Henri de Régnier, Paul Fort, Charles Vildrac, André Spire]  (p. [128]-137)
CHRONIQUES
Gabriel Brunet : Romans [Erewhon, par Samuel Butler (Traduction de Valery Larbaud), Paris, 1921, Nouvelle Revue Française - (p. [138]) ; La Porte des Humbles, par Léon Bloy, Paris, 1921, Mercure de France - (p. [138]-139)], comptes rendus (p. [138]-139)
Georges Jamati : Arts [Le Salon des Indépendants], compte rendu (p. 139-144)
La Direction Note ["Une revue a publié, dans son numéro de février, une note, signée d'un pseudonyme, qui comporte, - parmi des insinuations négligeables, - des erreurs suffisamment graves pour nous obliger à préciser, pour nos lecteurs, l'exactitude des faits qu'elle rapporte. / Il est essentiel notamment de rappeler que notre Revue a été fondée, au même titre, par trois directeurs associés, et que ceux-ci n'ont pas cessé, tant que dura l'association, de fournir le même apport, tant matériel que de pensée. L'ordre alphabétique seul avait d'ailleurs placé le premier le nom de M. Charles Cousin dans notre en-tête. / D'autre part, il n'a jamais été question pour Rythme et Synthèse de se vouer à l'expression des conceptions de M. Charles Cousin sur la Rythmique. Le but de la Revue fut et demeure la défense d'une thèse littéraire, d'ailleurs fort large, - celle de la Poésie cosmique, - qui, par ses tendances scientifiques et évolutionnistes, s'oppose à tout dogme comme à tout sectarisme. / Enfin, des divergences de pensée, d'ordre esthétique et littéraire, ont seules motivé le départ de M. Charles Cousin de la Direction de la Revue. Elles sont survenues du fait que, - selon qu'il résulte de sa lettre du 13 janvier 1921, - son opinion a changé sur les points essentiels des directives, acceptées et précisées en plein accord en novembre 1919. / Une telle note appelait sa réponse dans la revue même qui la publia. Il appartenait à M. Charles Cousin, nettement en cause, de rectifier les erreurs que nous avons dû signaler. Il a d'ailleurs pris l'engagement, écrit et formel, de le faire. / Pourtant, à la veille de mettre sous presse, nous constatons que la lettre rectificative annoncée ne figure pas dans le numéro de mars de la revue dont il s'agit. / Nous tenons à déclarer, dans ces conditions, que M. Charles Cousin ne compte plus parmi les collaborateurs de Rythme et Synthèse."], note (p. 144)

dimanche 10 septembre 2017

LA BATAILLE LITTÉRAIRE (3e année) N° 9 - 25 SEPTEMBRE 1921

LA BATAILLE LITTÉRAIRE
IIIe année - N° 9 (25 septembre 1921)
[Date de publication : 25 septembre 1921 - Couverture [imprimée en noir] : Année de publication, Numéro, Année, Date, Titre, Illustration (A. Blandin), Périodicité - 2e de couverture [imprimée en noir] : Titre, Sous-Titre et Périodicité, Abonnements, Directeurs, Secrétaire-Administrateur, Adresse, Mention ("Adresser la correspondance, les manuscrits, livres et revues, au siège de la Revue : Chaussée de Waterloo, 477, Bruxelles."), Sommaire - 3e de couverture [imprimée en noir] : Encarts publicitaires (Vin tonique GRIPEKOVEN ; Sirop GRIPEKOVEN) - 4e de couverture [imprimée en noir] : Encart ("Revue Mensuelle : SIGNAUX de France et de Belgique / Comité de rédaction : André de Ridder, Franz Hellens, André Salmon, Paul-Gustave Van Hecke / Direction pour la France : André Salmon (6, rue Joseph-Bara, 6, Paris VIe) / Direction pour la Belgique : Franz Hellens (1385, Chaussée de Waterloo, Uccle (Bruxelles)") ; Encart publicitaire (Institut Philotechnique) ; Abonnements pour 1921, Prix du numéro, Imprimeur  - En-tête Page 169 : Année de publication, Numéro, Année, Date, Titre, Sous-Titre - Pagination : 24 pages] 
Sommaire
Arthur de Rudder Sur la route de nacre, nouvelle (p. 169-173)
Louis Piérard : Le poème du Hainaut (fragment) (p. 174) ; Remembrance (p. 175), poème en vers libres et poème régulier (p. 174-175)
Henri Vandeputte : Aujourd'hui, poème en prose (p. 175-176)
Pascal Pia : Poèmes : I. "Jolies sirènes de Lutèce..." [A Georges Gabory] (p. 176) ; II. "Les lucarnes, oranges mûres..." [A Franz Hellens] ; III. "A ton cou, ce ruisseau d'étoiles..." (p. 177), poèmes (p. 176-177)
Raymond Limbosch : Petites Chansons pour Rire : L'idéaliste ; Un homme ; Le vice (p. 178) ; Le poil à gratter ; Fait-divers ; Kermesse (p. 179) ; Hôtel de l'espérance (p. 179-180) ; Le doute ; L'amour du prochain ; Le vieil homme (p. 180) ; Les hauts talons (p. 180-181) ; Homo duplex ; Communion ; Optimisme (p. 181), poèmes en prose (p. 178-181)
Albert Bailly Sherwood Anderson : romancier américain, étude (p. 182-185)
Eugène Herdies : Le dieu nouveau (p. 186-187) ; Bilan (p. 188), poèmes (p. 186-188)
Gustave de Smet : Bois original, dessin [Maison d'art "Sélection] (p. 189)
LE MOIS ARTISTIQUE ET LITTÉRAIRE
Albert Bailly : Les funérailles de Prosper-Henri Devos, compte rendu [reproduit le poème "A Prosper-Henri Devos" de D.-J. Debouck] (p. 189-190)
Alix Pasquier : La grande pitié de notre théâtre musical [à propos du Théâtre de la Monnaie], étude (p. 191-192)
A[lbert]. B[ailly]. : Les Livres [Le Récit du Berger, roman par Hubert Stiernet (Lebègue et Cie, Bruxelles) ; Le Chemin des Hommes, par Léon Legavre (Librairie du Peuple)], comptes rendus (p. 192)

RYTHME ET SYNTHÈSE (2e année) N° 15 - FÉVRIER 1921

RYTHME ET SYNTHÈSE
2e année - N° 15 (Février 1921)
[Date de publication : février 1921 - Couverture : Imprimée en noir sur papier vert, avec encadrement (Année, Numéro, Date, Titre, Sous-Titre et Périodicité, Prix, Adresse) - 2e de couverture : Titre, Périodicité ("Revue paraissant une fois par mois excepté en Août et Septembre"), Adresse, Prix du numéro et abonnement, Directeurs, Mention ("MM. les Directeurs reçoivent les Samedis, après 20 h 30"), Sommaire - 3e de couverture : Dépôts ("RYTHME ET SYNTHÈSE est en vente : / à "La Connaissance", 9, Galerie de la Madeleine ; aux "Amis des Livres" (Mlle Adrienne Monnier), 7, Rue de l'Odéon ; et chez Bénard, aux galeries de l'Odéon ; / Rey, 8, Boulevard des Italiens ; / Crès, 108, Boulevard St Germain."), Mention ("Prière d'adresser les mandats ou chèques postaux à Mme Paul Jamati, 15bis, rue Amélie, Paris VIIe.") - 4e de couverture : muette Haut de Page [97] : En-Tête (Année, Date, Numéro, Titre, Périodicité) - Bas de Page 120 : Gérant, Imprimeur - Pagination : 24 pages]
Sommaire
Gabriel Brunet : Logique, Science et Poésie, étude [à propos de : Hans Larsson : La Logique de la Poésie (Traduit du suédois par E. Philipot), préface de E. Boutroux. Édition Ernest Leroux - (p. [97]-101) ; René Ghil : La Tradition de Poésie scientifique. Société littéraire de France - (p. 101-102)]  (p. [97]-102)
Shelley : Hymne à la Beauté Intellectuelle, poème [daté "1816" - traduction de Georges Hain] (p. [103]-105)
Raoul Lecoutour : Surhumaines correspondances, poème (p. [106])
Noël Bureau : Les deux Coquillages, poème en prose (p. [107]-110)
CHRONIQUES
Alexis de Holstein : Poèmes [Exils dorés des Îles, poèmes, par Auguste Brunet, Paris, 1920, La Connaissance], compte rendu (p. [111]-112)
Georges Jamati : Théâtre [Théâtre du Vieux-Colombier. - La Nuit des Rois, de Shakespeare, traduction de Théodore Lascaris - (p. 112-113) ; Memento. - Théâtre des Arts (Société coopérative des auteurs dramatiques français). - Bonheur, de M. Charles Oulmont, Galathée, de M. Alfred Mortier. - Théâtre Moncey. - Le Bourgmestre de Stilmonde, de M. Maurice Maeterlinck, Le Miracle de Saint-Antoine, une très heureuse farce du même auteur. - (p. 113) ;  Deux drames japonais traduits par M. Takamatsu Yoshié. - L'Ermite, par M. Shoyo Tsubochi (Paris, 1920, Société littéraire de France) - (p. 114-115) ; Urashima, par le même auteur (L'effort vivant, juillet-août 1920) - (p. 115-116)], comptes rendus (p. 112-116)
Paul Jamati Les Revues [Dans le Mercure de France (1er janvier 1921) un article de M. Gustave Kahn sur "Paul Verlaine", plus vivant de n'être pas une étude, mais l'évocation d'une figure et aussi d'un temps... ; A propos du roman d'aventure, peut-être un peu trop à la mode, M. Jacques Delebecque donne des pages intéressantes de "Notes sur quelques ouvrages de R. L. Stevenson". / Enfin dans ce même numéro, M. André Fontainas, en déplorant l'abondance des médiocres livres de poèmes, décerne aux éditeurs coupables et aux libraires de justes reproches, et M. Jean de Gourmont résume avec précision la Tradition de Poésie scientifique de M. René Ghil... ; Dans le numéro du 15 janvier, M. Gabriel Brunet consacre au "Jeune Taine" un article d'originale envergure... ; D'octobre à décembre 1920, la Connaissance a publié la traduction, par M. Émile Le Brun, sous le titre : "Fragments de mes vieilles lettres", de pages inédites (même en anglais) du poète Rabindranath Tagore... ; Dans le numéro de décembre, M. Henry Charpentier a donné "l'Ode à la Connaissance", beau et sobre poème d'inquiétude métaphysique, qui, dans une forme pourtant classique, tourmente la multiple évocation des recherches religieuses de l'homme... ; Dans les Marges du 15 décembre 1920, M. Philoxène Bisson raconte : "Au mois de novembre de l'année dernière, nous avions relevé une note peu enthousiaste parue dans Littérature, sur la Nouvelle Revue Française. La désaffection des jeunes menacerait-elle cette curieuse publication ? demandions-nous... ; Mais si, à la Nouvelle Revue Française, le soin fut commis à M. Roger Allard de "couvrir de fleurs" Rythme et Synthèse, combien celui-ci s'en acquitta de mauvaise grâce ! Pourtant il a le ton de la maison. Il excelle à glisser l'éloge insidieux, plus incisif que l'attaque franche... ; Autrement scrupuleux et attentif se montra M. Marcello Fabri, qui, par une intéressante chronique sur ces deux volumes, parue dans la Revue de l’Époque, en décembre 1920, compléta l'article d'ordre général qu'il avait, en juin dernier, consacré à M. René Ghil. / En janvier 1921, c'est sur le Roman et ses destinées que M. Marcello Fabri émet "Quelques idées", parfois neuves... / Enfin, avant de quitter la Revue de l’Époque, je signale qu'en son numéro de février elle annonce ouvrir un "concours de manuscrits", prose, vers, théâtre. La seule condition imposée par les organisateurs est d'être inconnu. Le prix consistera en une édition, chez Povolozky... ; Avec plaisir j'ai ouvert les Feuilles Libres (Janvier 1921), qui n'avaient pas paru depuis Août 1920. Quelle déception ! On semble y tourner au cubisme, voire au dadaïsme... Hors une prose de M. André Spire et quelques autres pages vibrantes, rien n'y rappelle la revue que nous connaissions, où vraiment on se souciait d'art... ; Et puis il y a les revues belges... / Auprès d'un poème de M. Vincent Huidobro et d'un conte de M. Alexandre Mercereau, la Bataille Littéraire publie le 3e acte d'une pièce, signée Albert Bailly, où l'on voit un monsieur, écrasé Sous le joug d'une liaison, abandonner sa femme et sa fille. ; Médicis traduit du flamand une fraîche nouvelle de M. Styn Streuvels. ; Et la Nervie... la Nervie a quarante pages.], chronique (p. 117-120)

samedi 9 septembre 2017

LA BATAILLE LITTERAIRE (3e année) N° 7-8 - JUILLET-AOÛT 1921

LA BATAILLE LITTÉRAIRE
IIIe année - N° 7-8 (Juillet-Août 1921)
[Date de publication : juillet-août 1921 - Couverture [imprimée en noir] : Année de publication, Numéro, Année, Date, Titre, Illustration (A. Blandin), Périodicité - 2e de couverture [imprimée en noir] : Titre, Sous-Titre et Périodicité, Abonnements, Directeurs, Secrétaire-Administrateur, Adresse, Mention ("Adresser la correspondance, les manuscrits, livres et revues, au siège de la Revue : Chaussée de Waterloo, 477, Bruxelles."), Sommaire - 3e de couverture [imprimée en noir] : Encarts publicitaires (Vin tonique GRIPEKOVEN ; Sirop GRIPEKOVEN) - 4e de couverture [imprimée en noir] : Encart ("Revue Mensuelle : SIGNAUX de France et de Belgique / Comité de rédaction : André de Ridder, Franz Hellens, André Salmon, Paul-Gustave Van Hecke / Direction pour la France : André Salmon (6, rue Joseph-Bara, 6, Paris VIe) / Direction pour la Belgique : Franz Hellens (1385, Chaussée de Waterloo, Uccle (Bruxelles)") ; Encart publicitaire (Institut Philotechnique) ; Abonnements pour 1921, Prix du numéro, Imprimeur  - En-tête Page 145 : Année de publication, Numéro, Année, Date, Titre, Sous-Titre - Pagination : 24 pages] 
Sommaire
Franz Hellens Notes prises d'une lucarne (suite) : L'Afrique tricolore (p. 145) ; Le Géant bleu ; Rappel au Culte primitif ; Music-Hall, miroir du mouvement présent (p. 146) ; L'homme au premier échelon de son oeuvre (p. 147), poèmes en prose (p. 145-147)
Emmanuel Lochac : Sept Tercets sur le Mode japonais, poèmes (p. 147-148)
Henri Vandeputte : Coquillages, poème en prose (p. 148-151)
Fernand Crommelynck : Les Servantes, théâtre [en note : "Extrait des Amants puérils (Édition de la Sirène)"] (p. 151-154)
A.-M. Gossez : Village du Hainaut : Le Ramponneau, poème en vers libres [Pour Léon A. Roger - en pied de poème (p. 157), "bois original de Gustave de Smet (Maison d'art "Sélection")] (p. 155-157)
D.-J. d'Orbaix Kermesses, récit poétique (p. 158-163)
Géo Navez : Le Banjo, dessin [extrait de Miousic, sept poèmes à la louange de la musique baroque, de Paul-Gustave Van Hecke (Maison d'art "Sélection")] (p. [161])
Eugène Herdies : Gloire posthume (p. 163) ; Escaut (p. 164-165) ; Midi (p. 165-166), poèmes (p. 163-166)
LE MOIS ARTISTIQUE ET LITTÉRAIRE
A[lix]., P[asquier]., Albert Bailly : Quelques Livres [Les Dieux tremblent..., par Marcel Berger (chez Albin Michel) - (p. 166-167) - signé A. P. ; Aurel : Simplicité féminine, au secours ! (Sansot-Chiberre) - (p. 167-168) ; Antonin Seuhl : Les Gaîtés de la République de Patati et Patata (Ollendorff) ; Pierre Trocmé : Decrescendo (Gemmes d'art, Paris) ; Maurice Magnien : Le Drame invisible (poèmes dialogués) (Sansot-Chiberre) ; Maria-Magdalena, par Robert de la Villehervé (Sansot-Chiberre) - signés Albert Bailly ; Un jour... et d'autres, poèmes de Vivien Gretor (Ed. Sansot-Chiberre) ; René Boylesve, par Maxime Revon (Sansot-Chiberre) ; Ceux dont on parle : Francis Carco raconté par lui-même et Alfred Machard raconté par lui-même (Sansot-Chiberre) - non signés - (p. 168)], comptes rendus (p. 166-168)
*** : Notes [Gemmes d'art est une fort belle revue, entrée dans la vie des lettres en juin dernier. Elle est dirigée par M. Pierre Legrand, 3, place Verte, à Condé-sur-Escaut (Nord). - Le premier sommaire, fidèle à un programme de sélection, comprend les noms de MM. Maurice Caillard, Marcel Gognet, Pierre Trocmé, André Renaudin, etc. En hors texte, deux bois d'Edouard Lajudie. - Une société d'art dramatique désire créer une oeuvre d'auteur belge. S'adresser au Secrétariat de la Revue.], notes (p. 168)

vendredi 8 septembre 2017

RYTHME ET SYNTHÈSE (2e année) N° 13 - DÉCEMBRE 1920

RYTHME ET SYNTHÈSE
2e année - N° 13 (Décembre 1920)
[Date de publication : décembre 1920 - Couverture : Imprimée en noir sur papier vert, avec encadrement (Année, Numéro, Date, Titre, Sous-Titre et Périodicité, Prix, Adresse) - 2e de couverture : Titre, Périodicité ("Revue paraissant une fois par mois excepté en Août et Septembre"), Adresse, Prix du numéro et abonnement, Directeurs-fondateurs, Mention ("MM. les Directeurs reçoivent les Samedis, après 20 h 30"), Sommaire - 3e de couverture : Dépôts ("RYTHME ET SYNTHÈSE est en vente : / à "La Connaissance", 9, Galerie de la Madeleine ; aux "Amis des Livres" (Mlle Adrienne Monnier), 7, Rue de l'Odéon ; et chez Bénard, aux galeries de l'Odéon ; / Rey, 8, Boulevard des Italiens ; / Crès, 108, Boulevard St Germain."), Mention ("Prière d'adresser les mandats ou chèques postaux à Mme Paul Jamati, 15bis, rue Amélie, Paris VIIe.") - 4e de couverture : muette Haut de Page [49] : En-Tête (Année, Date, Numéro, Titre, Périodicité) - Bas de Page 72 : Gérant, Imprimeur - Pagination : 24 pages]
Sommaire
Paul Jamati : Les grands Poèmes du passé, étude (p. [49]-56)
Georges Périn : Herbe, poème [à Yvonne] (p. [57])
Georges Jamati : Les Douloureuses (1918), poème en prose (p. [58]-61)
CHRONIQUES
Alexis de Holstein : Poèmes [Les Dieux du Temple, par E. Lajudie, éditions des Tablettes, à Saint-Raphaël (Var)], compte rendu (p. [62])
Noël Bureau Romans [Hôtel-Dieu, par P. J. Jouve. Paris 1920. Ollendorff, éditeur - daté "1er Novembre 1920"], compte rendu (p. [62]-63)
Charles Cousin, Jean de Cours : Les Livres [Marginalia. - L'art et la vie. - Elie Faure, La Danse sur le Feu et l'Eau, Paris, G. Crès et Cie, 1920 ; Joachim Gasquet, L'art vainqueur, Paris, Nouvelle Librairie nationale, 1920 - signé Charles Cousin - (p. 63-66) ; Les propos d'Alain, 2 vol., Paris, 1920, Nouvelle Revue française - signé Jean de Cours - (p. 66)], comptes rendus (p. 63-66)
Georges Jamati : Théâtre [Maison de l'Œuvre. - Créanciers, de Strindberg, traduction de Georges Loiseau - (p. 67-68) ; Elektra, de Hugo de Hoffmanstahl, adaptation en vers en un acte de MM. Paul Strozzi et Stéphane Epstein - (p. 68)], comptes rendus (p. 66-68)
Georges Jamati Art [Le Salon d'Automne], compte rendu (p. 69-72)

vendredi 1 septembre 2017

LA BATAILLE LITTÉRAIRE (3e année) N° 6 - 25 JUIN 1921

LA BATAILLE LITTÉRAIRE
IIIe année - N° 6 (25 juin 1921)
[Date de publication : 25 juin 1921 - Couverture [imprimée en noir] : Année de publication, Numéro, Année, Date, Titre, Illustration (A. Blandin), Périodicité - 2e de couverture [imprimée en noir] : Titre, Sous-Titre et Périodicité, Abonnements, Directeurs, Secrétaire-Administrateur, Adresse, Mention ("Adresser la correspondance, les manuscrits, livres et revues, au siège de la Revue : Chaussée de Waterloo, 477, Bruxelles."), Sommaire - 3e de couverture [imprimée en noir] : Encarts publicitaires (Vin tonique GRIPEKOVEN ; Sirop GRIPEKOVEN) - 4e de couverture [imprimée en noir] : Encart ("Revue Mensuelle : SIGNAUX de France et de Belgique / Comité de rédaction : André de Ridder, Franz Hellens, André Salmon, Paul-Gustave Van Hecke / Direction pour la France : André Salmon (6, rue Joseph-Bara, 6, Paris VIe) / Direction pour la Belgique : Franz Hellens (1385, Chaussée de Waterloo, Uccle (Bruxelles)") ; Encart publicitaire (Institut Philotechnique) ; Abonnements pour 1921, Prix du numéro, Imprimeur  - En-tête Page 121 : Année de publication, Numéro, Année, Date, Titre, Sous-Titre - Pagination : 24 pages] 
Sommaire
Franz Hellens Notes prises d'une lucarne : Introduction au paysage quotidien (p. 121) ; Retour nécessaire ; Rouge du déclin (p. 122) ; L'apitoyée féroce (p. 122-123) ; Couveuse de virilité (p. 123) ; Le protozoaire généreux (p. 123-124), poèmes en prose [A suivre] (p. 121-124)
Georges Ramaekers : Fata Morgana, poème (p. 124)
Nicolas Beauduin : Poème, poème en vers libres (p. 125)
Arthur de Rudder : Écrit sur des tableaux : La Vierge et l'Enfant, de Gérard David (Musée de Bruxelles) (p. 126) ; La Fuite en Egypte, de Joachim Patenier (Musée du Prado, à Madrid) (p. 127) ; Le Christ descendu de la Croix, de Roger Van der Weyden (Musée de Bruxelles) (p. 127-128) ; Le Triptyque de la Famille Haneton, de Bernard Van Orley (Musée de Bruxelles) (p. 128-129), poèmes en prose [en note : "Ces quatre petits poèmes en prose ont été composés pour une conférence faite à l'institut belge de Musicologie, sous le titre de : Tandis que les musiciens chantaient..."] (p. 126-129)
Eugène Herdies : C'est l'heure... (p. 129) ; Jamais je ne verrai... [daté "Août 1913"] (p. 130) ; Insomnie ; Remords (p. 131), poèmes (p. 129-131)
D.-J. d'Orbaix Trois images d'été : L'étable (p. 132) ; La tonnelle (p. 132-133) ; L'orage (p. 133), poèmes en prose (p. 132-133)
D.-J. D['Orbaix]. : Les Écrits de James Ensor, compte rendu [illustré de "Le Roi peste" (p. [134]) et "Masques scandalisés" (p. 139) de James Ensor] (p. [134]-139)
LE MOIS ARTISTIQUE ET LITTÉRAIRE
*** Échos et Propos [Le Monument P.-H. Devos, en voie d'exécution, sera inauguré, sauf imprévu, vers la fin de l'été... ; La Victoire à Paris. - La pièce en 4 actes d'Horace Van Offel sera jouée le 1er juillet à l'Odéon... ; Un débutant. - M. Verlant, prosateur, débuta sous l’œil des Ostrogoths. Le voici poète, commençant à rimer, dans La Vie intellectuelle, sous l’œil de M. Georges Rency... ; Livres reçus.], chronique (p. 140)
D.-J. D['Orbaix]. : Les Revues [Quelques notes d'André Salmon, dans les Signaux... ; Dans la Vie des Lettres (avril), un poème de Nicolas Beauduin, "Ennoïa", idéographie lyrique sur trois plans qui mériterait toute une étude... ; La Revue de l'Epoque (juin) publie quelques pages de Jacques Poisson sur l'évolution d'Albert Gleizes... ; Les Feuilles libres, une très belle revue d'une présentation remarquable ; au dernier numéro : Jules Romains, André Salmon, Jorge Guillén, P.-A. Birot, Marcel Raval, Tristan Klingsor... ; La Renaissance d'Occident donne un bon poème d'Emile de Bongnie. La Vie intellectuelle publie un roman de Van Offel : "La Terreur fauve" ; Le Thyrse fait un appel aux poètes âgés de moins de 25 ans, et les Signaux aux romanciers de France et de Belgique qui n'en ont pas trente. Médicis a organisé un garden-party au parc d'Egmont... ; Rythme et Synthèse, avec raison, veut toujours l'un et l'autre ; La Terre wallonne est catholique et régionaliste ; Lumière internationalise...], chronique (p. 140-141)
Albert Bailly : Quelques Livres [Dans les ténèbres, roman, par Alix Pasquier (Librairie Moderne) - (p. 141-142) ; Les transplantés chez Albion, roman, par H.-Jacques Proumen (Librairie Moderne, Bruxelles) ; Contes couleur du temps, par Albert Jacquemotte (Collection Junior) ; Le Sang des Races, roman, par Louis Bertrand (Ollendorff, Paris) ; Pierre et Luce, par Romain Rolland, bois de Gabriel Belot (Ollendorff, Paris) ; Les signes révélateurs de l'amour, par Henri Rem (Ollendorff) - (p. 142) ; Devant le Mystère, roman, par Maxime Formont (Librairie A. Lemerre) ; Repose ailleurs, poèmes de Julien Ochsé (Ed. Sansot-Chiberre) - (p. 143)], comptes rendus (p. 142-143)
E[ugène]. H[erdies]. : Les Salons [Le Salon de Printemps. - Le Salon de cette année est d'une tenue générale assez médiocre...], compte rendu (p. 143)
*** : Liste des Souscripteurs au Monument P.-H. Devos (Quatrième liste) (p. 144)

jeudi 31 août 2017

RYTHME ET SYNTHÈSE N° 10 - AOÛT-SEPTEMBRE 1920

RYTHME ET SYNTHÈSE
N° 10 (Août-Septembre 1920)
[Date de publication : août-septembre 1920 - Couverture : Imprimée en noir sur papier vert (Prix, Année, Numéro, Date, Titre, Sous-Titre et Périodicité, Adresse) - 2e de couverture : Sommaire, Mention et Adresse ("Prière d'adresser les mandats ou chèques postaux à Mme Paul Jamati, 15bis, rue Amélie, PARIS (VIIe).") - 3e de couverture : Dépôts ("RYTHME ET SYNTHÈSE est en vente : / à "La Connaissance", 9, Galerie de la Madeleine ; et chez Bénard, aux galeries de l'Odéon ; / Rey, 8, Boulevard des Italiens ; / Crès, 108, Boulevard St Germain.") - 4e de couverture : muette Haut de Page [221] : En-Tête (Numéro, Date, Titre, Périodicité ["Revue paraissant une fois par mois"], Adresse, Directeurs-Fondateurs, Prix du Numéro et de l'Abonnement, Mention ["MM. les Directeurs reçoivent les  Samedis, après 20 h. 30"]) - Bas de Page 244 : Gérant, Imprimeur - Pagination : 24 pages]
Sommaire
Paul Jamati : Fragments de deux Poèmes symphoniques : I. L'Enfance. 1. - Première vision de la Mort (p. [221]-222) ; 2. - Le Don à la Vie (p. 222-223) ; II. L'Amour. 1. - "Et longtemps ils se sont cherchés..." (p. 223-224) ; 2. - "Mais c'est le soir prévu de toute éternité..." (p. 224-225) ; 3. - "Quel infini de rêve s'est ouvert pour eux..." (p. 225-226) ; 4. - "Vertige ! le désir attise les regards..." (p. 226-227), poèmes (p. [221]-227)
Noël Bureau : Rancœur devant les hommes (p. [228]) ; Sorts (p. [228]-229) ; Tempête (p. 229-230) ; Attente (p. 230) ; Matins (p. 230-231) ; Départ (p. 231), poèmes en vers libres ["Tempête" est le seul poème en vers réguliers] (p. [228]-231)
Georges Jamati : Le chant d'amour de la jeune fille [daté "Juin 1920"] (p. [232]-234) ; Veillée d'armes [daté "Avril 1919"] (p. 234-236), récits poétiques (p. [232]-236)
Charles Cousin : Trois chants (Moments d'une âme) : I. Inquiétude [A Paul Valéry, poète] (p. [237]-240) ; II. Amour (p. 240-243) ; III. Sérénité [A Georges Jamati] (p. 243-244), poèmes en vers libres [dédicace de l'ensemble à "Johannis de Cours in amicitiam haec carmina cano." - en épigraphe : citation du "Psaume 6" : "Et anima mea turbata est valde." - correction autographe de l'auteur des vers 8 et 9 du poème "Inquiétude" : "Attentatoire / Aux Dieux, à l'homme et à la mer." sont corrigés en : "Rivale et jalouse / Des Dieux, de l'homme et de la mer."] (p. [237]-244)

mercredi 30 août 2017

LA BATAILLE LITTÉRAIRE (3e année) N° 5 - 25 MAI 1921

LA BATAILLE LITTÉRAIRE
IIIe année - N° 5 (25 mai 1921)
[Date de publication : 25 mai 1921 - Couverture [imprimée en noir] : Année de publication, Numéro, Année, Date, Titre, Illustration (A. Blandin), Périodicité - 2e de couverture [imprimée en noir] : Titre, Sous-Titre et Périodicité, Abonnements, Directeurs, Secrétaire-Administrateur, Adresse, Mention ("Adresser la correspondance, les manuscrits, livres et revues, au siège de la Revue : Chaussée de Waterloo, 477, Bruxelles."), Sommaire - 3e de couverture [imprimée en noir] : Encarts publicitaires (Vin tonique GRIPEKOVEN ; Sirop GRIPEKOVEN) - 4e de couverture [imprimée en noir] : Annonce ("Le 1er Mai paraîtra : SIGNAUX de France et de Belgique / Comité de rédaction : André de Ridder, Franz Hellens, André Salmon, Paul-Gustave Vanhecke / Direction pour la France : André Salmon (6, rue Joseph-Bara, 6, Paris VIe) / Direction pour la Belgique : Franz Hellens (1385, Chaussée de Waterloo, Uccle (Bruxelles)") ; Encart publicitaire (Institut Philotechnique) ; Abonnements pour 1921, Prix du numéro, Imprimeur  - En-tête Page 97 : Année de publication, Numéro, Année, Date, Titre, Sous-Titre - Bas de Page 120 : Mention ("L'abondance des matières nous oblige à remettre au prochain numéro, la publication de la 4e liste des souscripteurs au Monument P.-H. Devos.")Pagination : 24 pages] 
Sommaire
Horace Van Offel Le Livre Magique, nouvelle (p. 97-100)
Alix Pasquier : Les Jeunes Lettres françaises de Belgique (suite et fin), étude [sur Louis Boumal (p. 101), Lucien Christophe et la revue Les Cahiers (p. 102), Paul Prist (p. 102), Georges Ramaekers (p. 102-103), Frédéric Denis, Léon Chenoy, Noël Ruet (p. 103) ; mentionnés : Géo Drains, Fernand Bernard, Joséphin Milbauer, Marie Gevers, Camille Fabry, Paul Fierens, Edouard Fonteyne, Paul Palgen, Raymond Van der Burcht, Camille Matthy, Paul Bay, Constant Burniaux, Marcel Angenot, etc.] (p. 101-104)
Georges Ramaekers : La Terre, poème en vers libres (p. 105-109)
Albert Bailly : Variations sur le Galbe, nouvelle (p. 110-112)
Georges Guérin : Poèmes : I. "Exil, oh ! nostalgie !..." ; II. "Je n'ai pas vu les soirs du monde...", poèmes (p. 113)
Jean Laenen Francis Jammes et Saint Joseph, étude [en pied d'article, bois original de Valentin Prax (Editions d'Art "Sélection")] (p. 114-116)
LE MOIS ARTISTIQUE ET LITTÉRAIRE
Jean Laenen Échos et Propos [Nous parlerons prochainement de "Mélusine", par Franz Hellens, des "Écrits de James Ensor", des "Livres de Belgique", de Léon Debatty (Belges, nous avons un critique, mais que peu de livres !) des poèmes de Henri Hertz, Paul Jamati, Constant Burniaux, etc... ; Aux Mardis des Lettres belges : Commémoration P.-H. Devos et Emile Polak. - Le 10 mai, ce fut la soirée de clôture de la première série des Mardis littéraires belges...], chronique (p. 117-118)
E[ugène]. H[erdies]. : Les Salons [Pour l'Art. - Le Cercle Pour l'Art comptera bientôt un quart de siècle d'existence... - (p. 118) ; La Nouvelle Esthétique. - Le salon de la Nouvelle Esthétique (dernier avatar de la Libre Esthétique) vient de s'ouvrir à la salle Giroux... - (p. 118-119)], comptes rendus (p. 118-119)
Albert Bailly, Jean Laenen : Quelques Livres [La Guerre des Hommes, poèmes par Charles Plisnier (Les Cahiers de la Maison Française) ; L'Anathème, roman, par Albert Autin (Ollendorff, Paris) ; M. Gretzill, professeur de philosophie, roman, par Maurice Beaubourg (Ollendorff, Paris) ; La Fin de Stamboul (Essai sur le Monde Turc), par Henri Mylès (Sansot-Chiberre, Paris) ; Je dors et mon cœur veille, par Germonde (Sansot-Chiberre) ; Francis Picabia, par Marie de La Hire (Galerie "La Cible", Paris) - (p. 119) - signés Albert Bailly ; Le Carillonneur des Esprits, par Pierre Broodcoorens (Edition de la Soupente) - (p. 120) - signé Jean Laenen], comptes rendus (p. 118-119)

mardi 29 août 2017

RYTHME ET SYNTHÈSE N° 8 - JUIN 1920

RYTHME ET SYNTHÈSE
N° 8 (Juin 1920)
[Date de publication : juin 1920 - Couverture : Imprimée en noir sur papier vert (Prix, Année, Numéro, Date, Titre, Sous-Titre et Périodicité, Adresse) - 2e de couverture : Sommaire, Mention et Adresse ("Prière d'adresser les mandats ou chèques postaux à Mme Paul Jamati, 15bis, rue Amélie, PARIS (VIIe).") - 3e de couverture : Dépôts ("RYTHME ET SYNTHÈSE est en vente : / à "La Connaissance", 9, Galerie de la Madeleine ; et chez Bénard, aux galeries de l'Odéon ; / Rey, 8, Boulevard des Italiens ; / Crès, 108, Boulevard St Germain.") - 4e de couverture : muette Haut de Page [173] : En-Tête (Numéro, Date, Titre, Périodicité ["Revue paraissant une fois par mois excepté en août et septembre"], Adresse, Directeurs-Fondateurs, Prix du Numéro et de l'Abonnement, Mention ["MM. les Directeurs reçoivent les  Samedis, après 20 h. 30"]) - Bas de Page 196 : Gérant, Imprimeur - Pagination : 24 pages]
Sommaire
Paul Jamati : Le Rôle Social de l'Art, étude (p. [173]-177)
Alexis de Holstein : Soleils (fragment d'un poème symphonique), poème [en épigraphe, citation de René Ghil : "Une gloire de danse arriva pour sourire."] (p. [178]-179)
Jean de Cours : Quatorze Propositions touchant le Poème, aphorismes (p. [180]-182)
CHRONIQUES
Charles Cousin Romans [La confession du chat, par Gaston Picard. Paris 1920. Albin Michel (Prix de la Bourse de Voyage, 1919) - (p. [183]) ; Melchisedech, suivi de Symiamire, par Émile Dermenghem. Paris, 1920. "La Connaissance" - (p. [183]-184)], comptes rendus (p. [183]-184)
Georges Jamati : Théâtre [Théâtre des Arts. - Les Ratés, par M. H. R. Lenormand], comptes rendus (p. 184-187)
Georges Jamati Art [Salon de la Société des Artistes français. - (p. 187-189) ; Salon de la Société nationale des Beaux-Arts - (p. 189-193)], comptes rendus (p. 187-193)
Charles Cousin : Les Revues [Rien de ce qui touche à Stendhal n'est indifférent. Il me plaît de constater, aujourd'hui, un engouement (un peu bien excessif) pour l'écrivain, pour l'homme, - cela nous a valu de pénétrer par sa correspondance, principalement, cette âme extraordinaire. / Voici des "lettres intimes" que publie pieusement La Connaissance. Elles sont pleines d'intérêt... ; Dans Action de février 1920, M. Gabriel Brunet a apporté sa contribution à la gloire d'Henri Beyle, - des vues nouvelles et pénétrantes plein son article sur "la Conception stendhalienne du héros : Julien Sorel"... ; Au fond, n'y a-t-il pas, dans Stendhal, un enseignement précieux de cette victoire qui est l'Art, et sur laquelle nous aurons un jour à revenir ? La sincérité de l'homme et de l'oeuvre, son dévouement à l'Idée, érigeant à la conception du Devoir, le service de l'Idée qui soit notre raison de vivre ! - Aller la voie, droit, vers son Idéal, c'est bien. Et que l'homme s'élève, atteigne les sommets, c'est bien aussi. / Mais, il en est qui aiment la médiocrité, et se rapetisser. C'est le trait saillant du caractère de "Marc-Aurele", ainsi que le dénonce justement et avec une juste indignation, M. André Suarès, aux Écrits Nouveaux, de Mars 1920... ; Dans les Écrits Nouveaux de Mai 1920, M. Suarès nous a posé en pied un autre portrait romain : "Salluste". Et je me figure que comme Napoléon pour Stendhal, César fut, pour Salluste, un prétexte à son idéal... ; Encore M. André Suarès, dans Action de Mars 1920, dans un essai sur Shakespeare : "Titiana", parle excellemment de la grâce et de la poésie... ; "Êtes-vous poète ?" interroge le docteur Noir ; M. André Lebey cite la réponse sublime de Stello, dans un article "De la poésie à notre époque" paru à La Connaissance d'Avril et Mai 1920... ; Et, un des poètes qui savent cela, aujourd'hui, c'est Sir Rabindranath Tagore ; M. E Le Brun nous parle de lui dans La Connaissance de Mars à Mai 1920 ; toute l'étude sur l'Art de Tagore est excellente...], chronique (p. 193-196)

dimanche 27 août 2017

LA BATAILLE LITTERAIRE (3e année) N° 4 - 25 AVRIL 1921

LA BATAILLE LITTÉRAIRE
IIIe année - N° 4 (25 avril 1921)
[Date de publication : 25 avril 1921 - Couverture [imprimée en noir] : Année de publication, Numéro, Année, Date, Titre, Illustration (A. Blandin), Périodicité - 2e de couverture [imprimée en noir] : Titre, Sous-Titre et Périodicité, Abonnements, Directeurs, Secrétaire-Administrateur, Adresse, Mention ("Adresser la correspondance, les manuscrits, livres et revues, au siège de la Revue : Chaussée de Waterloo, 477, Bruxelles."), Sommaire - 3e de couverture [imprimée en noir] : Encarts publicitaires (Vin tonique GRIPEKOVEN ; Sirop GRIPEKOVEN) - 4e de couverture [imprimée en noir] : Annonce ("Le 1er Mai paraîtra : SIGNAUX de France et de Belgique / Comité de rédaction : André de Ridder, Franz Hellens, André Salmon, Paul-Gustave Vanhecke / Direction pour la France : André Salmon (6, rue Joseph-Bara, 6, Paris VIe) / Direction pour la Belgique : Franz Hellens (1385, Chaussée de Waterloo, Uccle (Bruxelles)") ; Encart publicitaire (Institut Philotechnique) ; Abonnements pour 1921, Prix du numéro, Imprimeur  - En-tête Page 73 : Année de publication, Numéro, Année, Date, Titre, Sous-Titre - Pagination : 24 pages - Supplément joint : Supplément à La Bataille Littéraire, d'avril 1921 (Bulletin de souscription pour : Raymond Limbosch / Symphonie Macabre / avec 13 bois dessinés et taillés par Walter Sauer / éditions de l'art décoratif / chez C. Dangotte, 65 avenue de la Toison d'or à Bruxelles)] 
Sommaire
André Blandin Sur un inédit de Guillaume Apollinaire, présentation  [encadrant la contribution alors inédite de Guillaume Apollinaire (alias "Le comte Almaviva") au feuilleton collectif du journal Le Passant] (p. 73-77)
Franz Hellens : Le Voleur, nouvelle (p. 77-79)
Eugène Herdies : Les Terriers (p. 80) ; Sleeping-Car (p. 81-82), poèmes (p. 80-82)
Gaston Heux : Le grand peintre Émile Fabry, étude [précédée de deux lignes de présentation : "Fabry vient d'exposer au Pour l'Art de 1892. Verhaeren, dans l'Art Moderne, a salué sa personnalité étrange."] (p. 82-84)
Raymond Limbosch : Symphonie Macabre : Lento, poème [en note : "Deuxième partie de Symphonie macabre, poème, illustré d'une série de bois de Walter Sauer, à paraître prochainement aux Editions de l'Art Décoratif, C. Dangotte, à Bruxelles."] (p. 85-86)
Jean Cassou Prose (p. 87) ; L'auteur (p. 87-88), poèmes en prose (p. 87-88)
Marcel Loumaye : Après l'averse, poème en vers libres (p. 88-89)
Cantré : [Sans titre], bois original [De la Maison d'Art "Sélection"] (p. 89)
D.-J. D'[Orbaix] : Le Revenant, nouvelle (p. 90-92)
LE MOIS ARTISTIQUE ET LITTÉRAIRE
*** Échos et Propos [La Cérémonie commémorative que l'Association des Écrivains belges et le Thyrse avaient organisée en l'honneur des artistes morts pour la Patrie a eu lieu le mardi 29 mars, au Palais des Académies... ; Nous donnerons dans notre prochain numéro la suite de l'essai d'Alix Pasquier sur "Les Jeunes Lettres françaises de Belgique". ; A signaler parmi toutes les causeries du mois une curieuse conférence de Mme Sorgue-d'Arsac sur Robert Burns... ; Il faut croire que nous sommes vraiment en train de mourir à la jeunesse de l'Art et des Lettres, puisqu'à distance certains nous proclament déjà morts... ; En attendant, voici un signal, des signaux même. Sous le titre Signaux de France et de Belgique, Franz Hellens, André Salmon, P. G. Van Hecke et André de Ridder fondent une revue nouvelle qui paraîtra chaque mois en cahiers de 48 pages au moins. Signaux "ne croit pas à l'invention ni au progrès, mais veut, comme tradition, une naissance perpétuelle, fondée sur la mort d'un instant". Le premier numéro paraîtra dans quelques jours. Nous le saluons dès à présent, car nous sommes sûr d'une naissance fraternelle. ; Le deuxième Mardi des Lettres belges. - On lit peu en Belgique. Le mal est incurable. Acheter des livres, c'est chez nous la dépense somptuaire par excellence ; c'est une dissipation pire que le café, pire que le jeu, pire que tout... ; P.S. - La première soirée des Mardis des Lettres Belges fut consacrée aux poètes du front : MM. Maurice Gauchez, Marcel Wyseur, Ch. Conrardy, Lucien Christophe, Frenay-Cid, Théo Fleischmann, E. Lambeau y obtinrent chacun leur beau succès.], chronique (p. 93-94)
*** : Liste des Souscripteurs au Monument P.-H. Devos (Troisième Liste), (p. 95-96). 

samedi 26 août 2017

LE BEAU NAVIRE (2e année) N° 9 - JUIN 1939

LE BEAU NAVIRE
N° 9 (juin 1939)
[Date de publication : Juin 1939 - Couverture : Titre, Sous-Titre, Année (2e),  Numéro, Date, Sommaire et Collaborateurs, Marque (illustration : ancre aux initiales de la revue), Lieu de publication - 2e de couverture : Titre, Sous-Titre, Périodicité, Directeur, Comité de rédaction, Administrateur, Mentions ("Les manuscrits et toute correspondance intéressant la rédaction doivent être adressés à M. Maurice Chapelan, qui reçoit les premier et troisième samedis, de 15 à 18 heures, au siège de la Revue, 21, rue Guénégaud, Paris (VIe)." ; "Les abonnements doivent être adressés à M. Maurice Chesnot, 71, rue Croix-Nivert, Paris (XVe). Envois de fonds : C. C. P., 40-46, Paris.") ; Abonnements ; Mentions ("Les signataires sont seuls responsables de leurs articles. Les manuscrits ne sont pas rendus. / LE BEAU NAVIRE ne publie que de l'inédit. / Reproduction et traduction autorisées avec mention d'origine.") - 3e de couverture : "LE BEAU NAVIRE étant bimestriel et les trois premiers fascicules de la nouvelle série ayant paru en Février, Avril et Juin, une périodicité rigoureuse exigerait que le prochain sortît en Août. Mais l'expérience prouve que ce mois de vacances est littérairement désastreux ; aussi avons-nous décidé d'ajourner notre publication jusqu'au 15 Octobre. / Toutefois, nous avons le plaisir d'annoncer à nos lecteurs que la livraison d'Août sera remplacée, en Novembre, par un important NUMÉRO SPÉCIAL consacré à / GUILLAUME APOLLINAIRE / Nous en révélerons le sommaire dans notre N° 10. / LE BEAU NAVIRE publiera dans son numéro d'Octobre les résultats de sa première enquête : / BILAN DU SURRÉALISME / On y lira les réponses données par quelques-unes des personnalités les plus marquantes de la poésie et de la critique... qui n'auront pas craint de se compromettre." - 4e de couverture : Mention ("Seule revue anthologique de la poésie française") ; Prix du numéro - Page [97] : citation de Maïakovski ("Et ça ose se nommer poëte / Et ça courcaille comme une caille grise, / Alors que de nos jours / Il faut, avec un casse-tête, / Tailler dans le crâne du monde.") - Page [160] : Imprimeur ; Gérant - Pagination : 64 pages] 
Sommaire
Zadkine Yvan Goll, portrait [dessin]  (p. [98])
André Rolland de Renéville : Le mouvement surréaliste, étude (p. 99-108)
Thérèse Aubray : Battements, poème en vers libres (p. 109-111)
Marcel Martinet : Il y aura un jour, poème (p. 112-113)
Yvan Goll : Jean sans Terre vainc le sommeil, poème (p. 114-116)
Audiberti Conscrit et Général, poème (p. 117-122)
Louis Guillaume : Recommencement, poème en vers libres (p. 123-128)
Carmen Oriol : Veilles, poème (p. 129)
Lucien Becker "Celui qui parle à cette bouche...", poème en vers libres (p. 130)
Maurice Fombeure : Soirs du grand mystère des champs, poème (p. 131-132)
Géa Augsbourg "A mon ami Fombeure", portrait (p. [133])
Camille Bryen : Les cloîtres du vent, poème en vers libres (p. 134-136)
Luc Estang : Prière du matin (p. 137-139) ; Puissance du matin (p. 140-141), poèmes (p. 137-141)
Paul Voyle : Lui, poème en prose (p. 142) ; Alors le soir (p. 143-144), poème en vers libres (p. 142-144)
Marcel Béalu : Le Rapt, poème (p. 145)
Armen Lubin : En suivant la servante, poème en vers libres (p. 146)
Charles Mouron : Onze ans (p. 147-148) ; Petite fille (p. 149-150), poèmes en vers libres (p. 147-150)
Maurice Chapelan, L[uc]. E[stang]. : Critique [Luc Estang : Transhumances (Le Beau Navire) - (p. 151-152) ; Léon Deubel : Poèmes 1898-1912 (Mercure de France) - (p. 152-153) - signés Maurice Chapelan ; Paul Pugnaud : Équinoxes (Edit. de la Bouteille à la Mer) - (p. 153-154) ; Charles Massone : Finisterre (Edit. du Cuvier) - (p. 154) - signés L. E.], comptes rendus (p. 151-154)
La Vigie, M[aurice]. C[hapelain]., L[e]. B[eau]. N[avire]. : Tour d'horizon [Europe (Avril). - Yanette Delétang-Tardif nous convie à une poétique promenade à travers l'oeuvre de Paul Eluard, et cela lui est une occasion d'écrire les réflexions les plus sensibles et les plus fines sur les difficultés d'un genre de critique où cependant elle excelle, ainsi que sur la merveilleuse simplicité de l'inspiration... ; La Nouvelle Revue Française. (Avril). - Une solide étude d'Elsa Triolet sur Maïakovski et son oeuvre... ; (Mai). - L'incendie, de Jean Cocteau, est dédié à Jean Marais... ; (Juin). - M. Paul Valéry a eu raison de nous avertir que son "Colloque" était une pièce ancienne, composée pour être mise en musique... ; Cahiers du Sud (Avril). - Trois poèmes de Thérèse Aubray, frais et profond comme le cœur des pivoines... ; (Mai). - Sous le titre de Proverbiales, Georges Neveux a composé une suite de petits poëmes pleins de fantaisie verbale... ; Regains (Été-Automne 1938). - Cet important numéro spécial de "Reconnaissance à Supervielle" consacre la gloire de celui qui est devenu le véritable prince des jeunes poëtes... ; Le Pont Mirabeau (Avril). - Notre riche confrère à l'air d'un catalogue. Cela tient au luxe typographique qu'y dispense G. L. M., ivre de variété, et à la tendre nudité bleue de la couverture... ; Fontaine (Avril-Mai). - Le n° 3 de ces cahiers bimestriels de culture et d'information poétique nous parvient de l'Afrique du Nord (5, avenue Laure, à Hussein-Dey, Alger). Directeur : Charles Autrand... ; L'Auvergne littéraire (N° 97). - Une longue suite de poëmes de Marguerite Soleillant... ; La Muse française. (Avril). - Un article sensible et documenté de Maurice-Pierre Boyé sur Cécile Sauvage. ; (Mai). - Du "Rendez-vous" de Fernand Perdriel, extrayons deux strophes particulièrement émouvantes... ; Muses (N° XII). - Des inédits de Maurice du Plessys et Jean-Marc Bernard... ; Le Vitalisme. - Nous en parlerons avec réserve, car il en est encore à la période la plus facile, celle de la table rase. Bien entendu, c'est aux œuvres que nous l'attendons - quant à nous, aux œuvres poétiques. / Le Premier Manifeste, qui porte en sous-titre "Notre atmosphère" (Debresse, édit.), émane de M. Marcel Sauvage... - signé M. C. - (p. 159) ; Mise au point. - On a reproché au Beau Navire de s'intituler "seule revue anthologique de la poésie française". Cependant, quelqu'un à qui nous demandions d'en citer une autre, resta coi. C'est qu'il n'en existe pas d'autre, en effet, si l'on veut bien considérer qu'Yggdrasill est une revue - peut-être anthologique - de la poésie mondiale, et que Le Pont Mirabeau, où les poëmes, certes, sont nombreux et témoignent d'un éclectisme de bon aloi, n'est pas une revue exclusivement poétique, mais de littérature générale. / Donc, Le Beau Navire : seule revue anthologique de la poésie française. Nous attendons toujours un démenti bien fondé à ce sujet - signé L. B. N. - (p. [160])], chronique (p. 94-[96])
Document iconographique
"Yvan Goll", par Zadkine

vendredi 25 août 2017

LE BEAU NAVIRE (2e année) N° 8 - AVRIL 1939

LE BEAU NAVIRE
N° 8 (avril 1939)
[Date de publication : Avril 1939 - Couverture : Titre, Sous-Titre, Année (2e),  Numéro, Date, Sommaire et Collaborateurs, Marque (illustration : ancre aux initiales de la revue), Lieu de publication - 2e de couverture : Titre, Sous-Titre, Périodicité, Directeur, Comité de rédaction, Administrateur, Mentions ("Les manuscrits et toute correspondance intéressant la rédaction doivent être adressés à M. Maurice Chapelan, qui reçoit les premier et troisième samedis, de 15 à 18 heures, au siège de la Revue, 21, rue Guénégaud, Paris (VIe)." ; "Les abonnements doivent être adressés à M. Maurice Chesnot, 71, rue Croix-Nivert, Paris (XVe). Envois de fonds : C. C. P., 40-46, Paris.") ; Abonnements ; Mentions ("Les signataires sont seuls responsables de leurs articles. Les manuscrits ne sont pas rendus. / LE BEAU NAVIRE ne publie que de l'inédit. / Reproduction et traduction interdites pour tous pays.") - 3e de couverture : "Les éditions de la revue LE BEAU NAVIRE se chargent de publier sous une forme très soignée les ouvrages de vers qui seront retenus par son comité de lecture. / Vient de paraître : / Luc Estang / TRANSHUMANCES... / Les commandes sont reçues par M. Maurice Chesnot, 71, rue Croix-Nivert, Paris-XVe / Le règlement s'effectuera à la livraison du volume auquel sera joint une formule de chèque postal." - 4e de couverture : Mention ("Seule revue anthologique de la poésie française") ; Prix du numéro - Page [49] : citation de Walt Whitman ("J'annonce une vie qui sera copieuse, véhémente, spirituelle, hardie. / J'annonce une fin qui, d'un cœur léger et allègre, accueillera son transfert.") - Page [96] : Imprimeur ; Gérant - Pagination : 48 pages] 
Sommaire
[Henri] Olive-Tamari Luc Estang, portrait [dessin]  (p. [50])
Jean de Bosschère : Milosz - le poète, étude (p. 51-60)
O.-V. de L. Milosz : Symphonie de novembre, poème en vers libres (p. 61-63)
Audiberti : Dessin, dessin (p. [64])
Audiberti : Saint Augustin, poème (p. 65-69)
Marguerite Soleillant : "Je mettrai ma main dans les ronds...", poème (p. 70)
Gisèle Prassinos : Boulanger (p. 71) ; Le guerrier (p. 72) ; Le Fou (p. 73), poèmes en vers libres (p. 71-73)
Maurice Fombeure : Loisible à Dieu (p. 74) ; Poème d'amour (p. 75), poèmes (p. 74-75)
Albert Flad : Insomnie, poème (p. 76)
Luc Estang : Printemps en pleine mort [A Jean Cayrol] (p. 77-78) ; Le pêcheur d'algues (p. 79-80), poèmes (p. 77-80)
Robert Delahaye Stratégie des eaux (fragments), poème (p. 81-83)
Jean Tortel : "Les grands herbages bleus sont couchés sur la terre...", poème en vers libres (p. 84-85)
Maurice Chapelan, L[uc]. E[stang]. : Critique [Jules Supervielle : La Fable du Monde (N.R.F.) - (p. 86-89) ; Léon-Gabriel Gros : Saint Jean du Désert (Les Cahiers du Journal des poètes) - (p. 89-91) - signés Maurice Chapelan ; Maurice Fombeure : A pas de souris (Les Carnets de l'Oiseau-Mouche) - (p. 91) ; Noël Ruet : Les roses de Noël ; Pierre Moussarie : Chemin vicinal (Ed. de la Bouteille à la mer) - (p. 92) ; Roger Michaël : Contacts (Ed. de la Bouteille à la mer) - (p. 93) - signés L. E.], comptes rendus (p. 86-93)
La Vigie : Tour d'horizon [La Nouvelle Revue Française (Mars). - M. François-Paul Alibert a composé un long pensum en rimes plates. Le secret de cette rhétorique, c'est d'être Racine revu par Valéry... ; Les Cahiers du Sud. (Janvier). - Des poèmes de Jean Cayrol, René-Jean Clot, Rolland de Renéville. Ce dernier montre, une fois de plus, qu'un bon théoricien est rarement un bon poète... ; (Février). - D'excellents poèmes de René Laporte et Jean Tortel. Trois poèmes inachevés d'Eluard. Inachevés ? Cela se sent... ; Points et Contrepoints. - Consacre son numéro de février à Vincent Muselli... ; La Bouteille à la Mer (Janvier-Février). - Des vers de Mme Pierrette Sartin, de MM. Hugues Fouras, Fernand Lot, Jean Berthet, Roger Michael, Paul Pugnaud, Pierre Moussarie. Il faudrait tout citer de cette séduisante équipe de poètes sans prétentions, qui ont tous du talent, de la fantaisie et, qualité plus rare, du goût... ; La Muse française (Février). - Une découverte, dans ce temple de la poésie traditionnelle, ordinairement sans surprises : "Industrie" (de Ninette Collins)...], chronique (p. 94-[96])
Document iconographique
"Luc Estang", par Olive-Tamari

mercredi 23 août 2017

LE BEAU NAVIRE (2e année) N° 7 - FÉVRIER 1939

[Titre : Le Beau Navire - Sous-titre : Revue de la poésie ; "seule revue anthologique de la poésie française" (2e année) - Dates de publication : n° 1 (10 novembre 1934) au n° 9 (juin 1939) ; interruption entre le n° 6 (mai-juin 1935) et le n° 7 (février 1939) - Périodicité : mensuelle, pour la 1ère année ; puis "paraît six fois par an", pour la 2e année (du n° 7 au n° 9) - Lieu de publication : Paris - Format : 140 x 195 mm - Couverture : Imprimée en noir sur couverture colorée (variable) - Pagination :  variable, de 48 à 64 pages - Prix et abonnements [pour la 2e année] : prix du numéro = 6 francs ; abonnement annuel (France) = 30 francs, (Etranger) = 40 francs - Directeur : Maurice Chapelan - Comité de rédaction [2e année] : Audiberti (pour le seul n° 9), Théophile Briant, Louis Chaumeil, Luc Estang, Maurice Fombeure (pour le seul n° 9), Léon-Gabriel Gros, Louis-Piechaud - Administrateur : Maurice Chesnot - Collaborateurs [liste non exhaustive] : Thérèse Aubray, Jacques Audiberti, Lucien Bastard, Marcel Béalu, Lucien Becker, André Blanchard, Jean de Bosschère, Théophile Briant, Camille Bryen, Francis Carco, André Castagnou, Henry Céard, Philippe Chabaneix, Maurice Chapelan, Guy-Charles Cros, Robert Delahaye, Luc Durtain, Luc Estang, Fagus, Albert Flad, Fernand Fleuret, Albert Flory, Jean Follain, Maurice Fombeure, Charles Forot, Georges Gabory, Yvan Goll, Léon-Gabriel Gros, Louis Guillaume, Robert Houdelot, Max Jacob, Patrice de La Tour du Pin, Yves-Gérard Le Dantec, Armen Lubin, Marcel Martinet, François Mauriac, Fernand Mazade, Charles Mouron, Vincent Muselli, Carmen Oriol, Gisèle Prassinos, Jacques Raynaud, Maurice Rey, Violette Rieder, André Rolland de Renéville, André Salmon, Marguerite Soleillant, Jean Tortel, Paul-Jean Toulet, Lorenzo Véro, Paul Voyle - Illustrateurs : Jacques Audiberti, Géa Augsbourg, Alice Halicka, Henri Olive-Tamari, Ossip Zadkine - Adresse : 21, rue Guénégaud, Paris (VIe) - Gérant : Maurice ChesnotImprimeur (2e année) : Les Presses Modernes (Palais-Royal à Paris)]
LE BEAU NAVIRE
N° 7 (février 1939)
[Date de publication : Février 1939 - Couverture : Titre, Sous-Titre, Année (2e),  Numéro, Date, Sommaire et Collaborateurs, Marque (illustration : ancre aux initiales de la revue), Lieu de publication - 2e de couverture : Titre, Sous-Titre, Périodicité, Directeur, Comité de rédaction, Administrateur, Mentions ("Les manuscrits et toute correspondance intéressant la rédaction doivent être adressés à M. Maurice Chapelan, qui reçoit les premier et troisième samedis, de 15 à 18 heures, au siège de la Revue, 21, rue Guénégaud, Paris (VIe)." ; "Les abonnements doivent être adressés à M. Maurice Chesnot, 71, rue Croix-Nivert, Paris (XVe). Envois de fonds : C. C. P., 40-46, Paris.") ; Abonnements ; Mentions ("Les signataires sont seuls responsables de leurs articles. Les manuscrits ne sont pas rendus. / LE BEAU NAVIRE ne publie que de l'inédit. / Reproduction et traduction interdites pour tous pays.") - 3e de couverture : "Les éditions de la revue LE BEAU NAVIRE se chargent de publier sous une forme très soignée les ouvrages de vers qui seront retenus par son comité de lecture. / Pour paraître en mars 1939 : / Luc Estang / TRANSHUMANCES... / Les souscriptions sont reçues par M. Maurice Chesnot, 71, rue Croix-Nivert, Paris-XVe / Le règlement s'effectuera à la livraison du volume auquel sera joint une formule de chèque postal." - 4e de couverture : Mention ("Seule revue anthologique de la poésie française") ; Prix du numéro - Page [1] : citation de Rainer-Maria Rilke ("Il y a encore des nuits, il y a encore des vents qui agitent les arbres et courent sur les pays.")Page [48] : Gérant - Pagination : 48 pages] 
Sommaire
Alice Halicka André Salmon, portrait [dessin]  (p. [2])
François Mauriac : Aux poètes du beau navire, éditorial [sous le nom de l'auteur, mention : "de l'Académie Française"] (p. 3)
André Salmon : Paris à six heures du matin (p. 4-5) ; Henri (p. 6-7), poèmes (p. 4-7)
Violette Riéder : Maléfice, poème (p. 8)
Théophile Briant : Miserere, poème en vers libres [daté "1935"] (p. 9-11)
Léon-Gabriel Gros Le tombeau du poète ["I.-M. André Gaillard"] (p. 12-13) ; Matin d'un monde (p. 14-15), poème régulier et poème en vers libres (p. 12-15)
Jean Follain : Les maçons de mil huit cent trente, poème en vers libres (p. 16-17)
Patrice de La Tour du Pin : Deux poèmes sur des anges : Des lueurs, mais toujours... (p. 18) ; Beaucoup de choses se propagent... (p. 19), poèmes (p. 18-19)
Luc Estang Une halte [A M. et Mme Chaumeil] (p. 20-21) ; Confidence [A Louis-Piechaud] (p. 22-24), poèmes (p. 20-24)
Charles Mouron : Barcelone, poème en vers libres (p. 25)
Maurice Chapelan In memoriam Maurice Rey, présentation (p. 26-27)
Maurice Rey Je m'éveillai. Ton corps, brisé de volupté... [extrait de Escales(p. 27-28) ; Nous avons tant rêvé de découvrir le monde... [extrait de Musiques dans la Nuit] (p. 28-29), poèmes (p. 27-29)
André Salmon : Sur Guillaume Apollinaire, étude (p. 30-41)
CRITIQUE 
L[uc]. E[stang]. : Situation de la Poésie, par Jacques et Raïssa Maritain (Desclée de Brouwer), compte rendu (p. 42-45)
M[aurice]. C[hapelan]. : Rolland de Renéville : L'Expérience poétique (N. R. F.), compte rendu (p. 46-48)
Document
"Aux poètes du beau navire"
Sur ce "beau navire", j'ai été mousse, il y a vingt-cinq ans... Les visages changent, mais de génération en génération, le même équipage, avec la même passion interroge les astres. Et quand nous sommes fatigués d'attendre la réponse et que nous regardons autour de nous, le temps a passé, la jeunesse est finie. Voilà la dernière escale : celle de l'âge mûr. Que nous y accueillent ou non les flonflons de la réussite, la même ténèbre se referme qui recouvre à jamais nos jeunes cœurs attachés à une chair déjà corrompue et presque détruite.
Le Beau Navire, pour le plaisir de Dieu, chargé de toute la souffrance et de toute la passion des jeunes gens, donne ce "témoignage" dont parle Baudelaire, d'une dignité qui nous accable, parce qu'elle nous interdit le repos dans l'abaissement.
FRANÇOIS MAURIAC,
de l'Académie Française
Document iconographique
"André Salmon", par Alice Halicka