dimanche 22 avril 2018

LA BATAILLE LITTÉRAIRE (4e année) N° 11 - 25 NOVEMBRE 1922

LA BATAILLE LITTÉRAIRE
IVe année - N° 11 (25 novembre 1922)
[Date de publication : 25 novembre 1922 - Couverture [imprimée en noir] : Année de publication, Numéro, Année, Date, Titre, Illustration (A. Blandin), Périodicité - 2e de couverture [imprimée en noir] : Mention ("Changement d'adresse : Avenue Milcamps, 171, Bruxelles."), Titre, Sous-Titre et Périodicité, Abonnements, Directeurs, Secrétaire-Administrateur, Adresse, Mention ("Adresser la correspondance, les manuscrits, livres et revues, au siège de la Revue : Avenue Milcamps, 171, Bruxelles."), Sommaire - 3e de couverture [imprimée en noir] : Encarts publicitaires (Vin tonique GRIPEKOVEN ; Sirop GRIPEKOVEN) - 4e de couverture [imprimée en noir] : Encart ("Viennent de paraître : / Aux éditions du Monde Nouveau, 42 Boulevard Raspail, Paris (7e) / LE DON DU MAÎTRE, par D.-J. D'Orbaix, Un volume sur alfa : fr. 6.75 / Chez Jouve, 15, rue Racine, Paris (6e) / LA FEMME LIBRE, par Albert Bailly, Un volume : 6 francs / en vente partout.") ; Encart publicitaire (Institut Philotechnique) ; Abonnements pour 1922, Prix du numéro, Imprimeur  - En-tête Page 233 : Titre, Illustration, Date - Pagination : 24 pages] 
Sommaire
Herman Grégoire Marcel Proust est mort, étude (p. 233-236)
Franz Hellens : Trottoir, poème (p. 236-237)
Nicolas Beauduin La nouvelle génération littéraire, étude [précédé des lignes de présentation suivantes : "Tel est le titre du très beau récit satirique que notre ami Van Offel fait paraître en ce moment chez Albin Michel, éditeur."] (p. 237-241)
N. de Solpray : Accordéon (p. 241) ; Âpre douceur de vivre... (p. 241-242) ; La maison claire est endormie... (p. 242), poèmes (p. 241-242)
Emmanuel Lochac : Jonchée, monostiches [bois gravé de Pierre Flouquet en cul-de-lampe] (p. 243-244)
Fernand Rigot : Soir tombant, poème en vers libres [daté "1922"] (p. 245)
H[erman]. G[régoire]. : Carnet trouvé à la Tribune des Dames (Chambre des Représentants), notes (p. 246-247)
D.-J. d'Orbaix : Notes cursives sur Horace Van Offel, étude [en note : "D'une conférence aux "Mardis des Lettres Belges", le 21 novembre 1922." - bois gravé de Pierre Flouquet en cul-de-lampe] (p. 248-252)
Edmond Vandercammen : Un moribond, poème en vers libres [A Robert Goffin] (p. 253)
LE MOIS ARTISTIQUE ET LITTÉRAIRE
Henry Michaux, D.-J. D['Orbaix]. : Les Livres [Bass-Bassina-Boulou, par Franz Hellens - signé Henry Michaux - (p. 254) ; Rodin intime ou l'envers d'une gloire, par Marcelle Tirel, secrétaire de Rodin (Aux éditions du Monde Nouveau) - signé D.-J. D. - (p. 254-255) ; Livres reçus - liste - (p. 255)], comptes rendus (p. 254-255)
D.-J. D. : Notes [Les Nouvelles Littéraires (6, rue de Milan, Paris), hebdomadaire d'information, de critique et de bibliographie, connaissent dès à présent le grand succès... ; La Vie littéraire et artistique (110, rue Saint-Maur, Paris). - Ce journal, bien que bi-mensuel, ne le cède en rien au précédent. Sa présentation nous plaît même davantage... ; Sept Arts. - Nos amis P. et V. Bourgeois, Flouquet, G. Monier et K. Maes font de bonne besogne hebdomadaire. Un journal fort bien présenté... ; Une anthologie. - Les éditeurs J. Povolosky et Cie, à Paris, viennent de charger notre confrère M. Maurice Gauchez de la préparation de l'anthologie des poètes de Belgique... ; Ça ira projette d'éditer sous peu un essai intitulé : "Vers un Style synthétique" par Theo van Doesburg, peintre, rédacteur en chef de la revue internationale du néo-Plasticisme De Styl (Le Style)... ; Pour la commémoration de Louis Boumal. - Un comité s'est constitué, qui s'occupera de faire ramener les restes de Louis Boumal à Liège, la ville natale du poète... ; La Revue de l'époque ouvre une nouvelle enquête : 1° "Que doit être à votre avis une revue littéraire ?" 2° "Laquelle, des revues que vous lisez, se rapproche le plus de votre idéal ?"... ; La Revue Sincère (directeurs Léon Debatty, et J.-M. Jadot), nous envoie ses premiers numéros. De la vie, avec ses prétextes qui ne sont pas toujours petits : Debatty a le don d'animer ce qu'il touche. Nous dirons sincèrement ce que nous pensons de son effort, des poèmes et des proses qui lui agréent. Rien de plus dangereux pour un critique que d'assumer la direction d'une revue...], notes (p. 255-256)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire